Me Yousuf Mohamed : «On ne peut réduire un détenu à l’état d’esclave»

Par Jean Claude Dedans O commentaire
Me Yousuf Mohamed

Il est pour la légitime défense. Me Yousuf Mohamed est contre la brutalité policière, mais si jamais, il y a intrusion chez lui, ce sera soit les voleurs, soit lui.

« Je suis un avocat, un défenseur des droits de l’homme. Ce ne sont plus les lois qui font les hommes, c’est le contraire »

Vous avez pris position dans l’affaire Gaiqui. Pourquoi ?
Je suis un combattant des droits de l’homme. C’est cruel ce que la police a fait. Cela a exposé les manquements dans notre système, c’est pire que grave.

Pourtant, il est dans les registres de la police. Ce n’est pas un gentil, vous en conviendrez...
Même si c’est un habitual criminal, fallait-il le mettre à nu, l’humilier, lui faire subir cette torture, cette honte ? Imaginez que vous vous retrouvez ainsi, nu et enchaîné devant des hommes et des femmes en uniforme. Quelle aurait été votre réaction ? Je pose la question au commissaire de police.

Toutefois, la loi permet de fouiller un suspect, pour son bien et celui des autres. Vous le savez mieux que nous...
Il y a fouille et fouille. Il ne faut pas abuser. Les Standing Orders exigent la présence de l’avocat du suspect. Les fouilles corporelles sont interdites, selon la loi. No one should suffer from human torture. On ne diminue pas un homme comme cela.

Mais la loi permet les fouilles corporelles...
Il existe des lois, mais il y a l’esprit de la loi. On ne peut réduire un détenu à l’état d’esclave. C’est fini, ce temps-là. Je suis un avocat, un défenseur des droits de l’homme. Ce ne sont plus les lois qui font les hommes, c’est le contraire.

Mais il a avoué...
Dans quelles circonstances ? Tout ce qu’il a dit aux policiers ne tient pas la route. D’ailleurs, il y a eu des sanctions. Une enquête diligentée. C’est au moins ça. Ce que le DPP a fait, c’est une claque infligée à la police.

Admettons qu’un voleur entre chez vous et vous menace ?
S’il me tue, tant pis, mais je défendrai ma famille. La loi me le permet. C’est de la légitime défense.

La police ne fait-elle plus peur ?
La police est une institution indépendante et ne doit pas se laisser dicter par les gouvernants. Il y a des policiers qui mettent à nu des gens. Cette institution est une vraie honte. Les policiers ne respectent plus les avocats et l’intégrité personnelle.

Y a-t-il un manque de leadership quelque part ?
On n’a pas de leadership du tout. On a un Premier ministre illégitime. Son assistant est, selon moi, du même calibre, c’est la voix de son maître. Ivan Collendavelloo, je le respectais en tant qu’avocat. Je n’ai plus aucun respect pour lui. Il a changé complètement. Il était étonné de me voir verser des larmes quand Showkutally Soodhun et lui-même avaient proposé à mon fils de se joindre à leur alliance à la requête de SAJ. Shakeel a refusé leur offre d’être no 2 de leur gouvernement. Il ne voulait pas trahir son parti.

Est-ce la société qui va mal ?
La drogue tue cette société. Les drogués à la synthétique se comportent comme des bêtes. Il y a des douaniers qui ne font pas leur travail en laissant entrer des Tasers. Where are we going ? Il faut refaire l’éducation de la masse qui suit l’exemple venant d’en haut. Mais si ceux qui devraient donner l’exemple sont eux-mêmes des pourris, il n’y a qu’à tirer l’échelle. Les contrats sont faits dans une opacité totale. On reçoit des dons de l’Arabie saoudite, mais sait-on où va cet argent, vers quels projets ?

Est-ce que le pays change dans la bonne direction ?
J’aurais bientôt 85 ans. Je suis la politique depuis que j’ai 12 ans. Tout a changé et en pire. J’ai cessé de rêver, pour reprendre Arvin Boolell. Si j’étais plus jeune, je serais parti ailleurs. Je conseille aux jeunes qui vont faire des études à l’extérieur de ne pas retourner au pays. Il n’y a pas d’espoir pour eux, pas de possibilités d’emploi. Maurice est gouverné par une cuisine, des proches, des cousins, des cousines, la famille avant tout. Malgré leurs mérites, les jeunes n’ont aucun avenir ici. Le népotisme et le favoritisme occupent la place. Les Mauriciens n’ont plus le sourire sur leur visage. Le porte-parole du gouvernement me fait penser à E.T. l’extraterrestre et à sa fameuse phrase : ‘Go Home’, ‘Maison, Maison’. À chaque fois qu’il ouvre la bouche, le MSM perd des centaines de voix.

Les vols sont perpétrés avec une violence inouïe. Comment expliquer ce comportement ?
Quand les voleurs voient que certains vivent dans une opulence à faire vomir, ils veulent aussi y goûter. D’où tous ces vols avec violence. Ils savent que ces riches le sont devenus par des biens mal acquis. C’est pour cela que j’ai toujours souhaité qu’il y ait une commission d’enquête sur ces gens qui étaient des « nwar touni » au début de leur carrière politique et qui sont des milliardaires aujourd’hui. J’en connais qui ne pourraient jamais expliquer la provenance de leur richesse mal acquise. Certains ne savaient même pas s’habiller, ni bien se tenir en public. Aujourd’hui, ils sont milliardaires.

Ils ont sûrement travaillé dur et ont su économiser...
Toute cette abondance d’argent dans des comptes un peu partout dans le monde, à Dubayy, en Suisse, ce n’est certainement pas en travaillant, je le vous garantis. Qui se sont enrichis dans les affaires Betamax et BAI ? Cry, beloved country !