Nelvin Sadayan avoue un second viol - le suspect : « Elle m’a accusé d’être impuissant »

Par Ellvina Nallan O commentaire
Nelvin Sadayan

Il a été arrêté le 24 janvier par le sergent Beebeejaun et son équipe. Nelvin Sadayan aurait violé une femme de 37 ans à Petit-Raffray le 16 janvier. À la CID de Goodlands, il a avoué un autre viol, commis en juin 2017 à St-François.

Il n’a pas digéré le fait d’être traité d’impuissant. Dans une colère noire, Nelvin Sadayan a violé la jeune femme qu’il avait ciblée pour commettre un vol. Coincé par les hommes du sergent Beebeejaun, il a avoué un autre viol lors de son interrogatoire.

Pressé de questions par l’équipe du Sub-Inspector Ramasawmy, le jeune homme est passé aux aveux lundi. Nelvin Sadayan, âgé de 27 ans, explique que le 13 juin 2017, vers 7 heures, il était en route pour Calodyne où il travaillait comme maçon. « J’étais à pied. Je n’avais pas de quoi payer le bus. J’avais décidé d’attaquer la première personne que j’allais croiser pour lui voler son argent. J’ai vu la dame. Elle était seule, je l’ai attaquée », avoue-t-il.

Nelvin Sadayan dit avoir ôté son t-shirt pour masquer son visage. « Je voulais seulement lui voler ses sous. Mais quand elle m’a traité d’impuissant, je suis entré dans une rage folle et je l’ai violée pour lui montrer que j’étais un homme. Ce mot m’avait blessé. Elle proférait aussi des injures à mon égard. Elle m’a dit de prendre le sac et qu’il n’y avait rien à l’intérieur ».

Après son interrogatoire, il a été placé en détention. Nelvin Sadayan comparaîtra devant le tribunal de Pamplemousses ce mardi pour être de nouveau inculpé de viol.

La victime Devyanee avait relaté aux enquêteurs qu’elle se rendait au travail. « J’avais l’habitude d’emprunter ce chemin isolé, car c’est plus rapide. Le 13 juin 2017, je suis tombée sur une mauvaise personne et j’ai été violée. » Contacté par le Défi Quotidien, l’époux de la dame n’a pas souhaité faire de commentaire. « La police nous a informés qu’un suspect a été arrêté et qu’il est passé aux aveux. Ma femme ne veut pas revivre ce calvaire », dit-il.

Le 16 janvier, une bonne de 37 ans avait porté plainte contre Nelvin Sadayan qu’elle accusait de viol. Toutefois, le suspect a nié en bloc ces allégations, affirmant aux policiers que la dame était consentante. L’enquête menée par les sergents Sohun et Krishna-Nair est supervisée par l’inspecteur Gunga.

50 ans de l’Indépendance

50 ans de l’Indépendance