Nerf sciatique atteint : partie en vacances, elle se retrouve dans une clinique

Par Najette Toorab O commentaire
Stéphie

Dynamique et toujours de bonne humeur, Stéphie (19 ans) vient d’apprendre que son nerf sciatique est atteint. La famille est bouleversée par cette nouvelle.

Durant les grandes vacances, sa tante lui a offert un séjour à l’île de La Réunion. « Quand elle est partie, elle était en bonne santé. Elle suit ses traitements médicaux à Maurice.

Soudain, elle a commencé à ressentir des douleurs insupportables et son rein s’est  ‘‘bloqué’’ . La famille était inquiète et sa tante l’a admise dans une clinique à La Réunion.

Malheureusement, le médecin traitant de la clinique lui a déconseillé de rentrer à Maurice, vu son état de santé. La somme qui nous est réclamée pour le traitement est difficile à trouver vu nos modestes moyens : €11,000 soit Rs 495 000», explique Bruno,  le père de Stéphie.

La famille a essayé de frapper à la porte du ministère pour bénéficier d’une allocation. « Mais étant donné qu’elle est à La Réunion et que la famille l’a déjà admise dans une clinique là-bas, elle ne bénéficiera d’aucune aide » déplore le père.

« Je lance donc un appel à la solidarité des Mauriciens afin de pouvoir payer les frais médicaux de ma fille. Cela nous attriste de la voir dans cette situation. De plus, cette année devrait être sa dernière au collège, mais je ne sais pas ce que l’avenir nous réservera. »

Tous ceux et celles qui veulent aider Stéphie peuvent appeler Bruno Arekion sur le 5829 8399.

Nerf sciatique

La sciatique n’est pas une maladie en soi. Elle est le signe que le nerf sciatique est irrité. La majorité des cas sont attribuables à une hernie discale, qui vient comprimer une ou l’autre des cinq racines du nerf sciatique. Les symptômes varient légèrement, selon la racine atteinte. (La racine est la partie du nerf qui rejoint la moelle épinière à l’intérieur de la colonne vertébrale.)

Chez la majorité des personnes souffrant de névralgie sciatique, les symptômes se résorbent au bout de quatre semaines. Cependant, elle tend souvent à réapparaître si rien n’est fait pour la prévenir. La sciatique peut aussi être associée à un problème de lombalgie chronique.