21 December 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 21 December 2014 07:00

An analysis

The result of the 2014 General Election invites some comments. It is an election’s result that took all of us by surprise. Even the population, leave alone the politicians, never thought that small political parties like the MSM , PMSD and ML will win a landslide victory.  What was the real cause of the downfall of two historical leaders, Ramgoolam and Berenger ?
Published in Point de Vue
Sunday, 21 December 2014 09:15

Une belle leçon de démocratie

Après un quinquennat marqué par la stagnation et l'indécision, un nouveau gouvernement a été intronisé mercredi dernier. Il n'a pas droit à l'erreur.
Published in Blog
À l’inverse de Paul Bérenger, Navin Ramgoolam a jeté essentiellement le blâme de la défaite… sur le PTr et sur lui-même. À l’issue du premier bureau politique post-élection, celui qui reste le leader des Rouges a animé une conférence de presse.
Published in Actualités
Devant les délégués mauves samedi, Paul Bérenger a jeté carrément le blâme de la défaite de l’alliance PTr-MMM sur Navin Ramgoolam. Le plus étonnant, c’est qu’il s’est demandé, à voix haute, si le leader des rouges n’a pas tout fait « pour éviter » à son camp de remporter une majorité de trois quarts. 
Published in Actualités
Membre fondateur du MMM, vivant aujourd’hui au Canada, Jooneed Jeeroburkhan suit de près l’actualité politique mauricienne. Il revient sur les récentes élections et évoque l’avenir du PTr, mais surtout celui du MMM. 
Published in Actualités
Le leader MMM Paul Bérenger dit vouloir faire une « autocritique » suite à sa défaite électorale, en jetant tout le blâme sur Navin Ramgoolam ; se demandant si la campagne du leader du PTr ne visait pas à éviter que l’alliance PTr-MMM n’obtienne pas les trois-quarts de sièges à l’Assemblée nationale. C’était samedi 20 décembre lors d’une assemblée des délégués du MMM.
Published in Live News
Kee Chong Li Kwong Wing est décidémment très remonté contre le leader du MMM, Paul Bérenger. L’économiste se dit, par ailleurs, prêt à offrir son service à l’Alliance Lepep.
Published in Actualités
« Viré mam » est aujourd’hui un slogan qui est sur toutes les lèvres ou presque. Il a particulièrement marqué la campagne électorale. Bref, il est entré dans l’imaginaire collectif symbolisant la fin de règne de Navin Ramgoolam. Un des membres de l’équipe qui a chapeauté ce clip, Vikram Jootun, nous raconte comment l’idée a émergé.
Published in Actualités
Pour Navin Ramgoolam, le PTr « n’a pas su vendre son bilan économique » malgré un rating très positif avec la création d’emplois et de nouveaux piliers économiques, le renforcement de la méritocratie avec la création d’institutions, une croissance en dépit d’un contexte global difficile, des projets d’infrastructures portuaires et aéroportuaires et les prestations sociales telles que le transport gratuit : « C’est mon avis personnel aussi bien que celui du bureau politique du PTr. »
Published in Live News
Paul Bérenger s’en remet à son assemblée des délégués. C’est cette instance, considérée comme l’instance suprême du Mouvement militant mauricien (MMM), qui élira le nouveau comité central. Celui-ci décidera si Paul Bérenger demeurera au poste de leader de l’Opposition et leader du parti. Idem pour les autres responsables du parti.
Published in Live News
Page 1 of 105