Traffic Management and Road Safety Unit : le ministre Bodha pique une colère contre les ingénieurs

Par Thierry Laurent O commentaire
Nando Bodha

Le fonctionnement de la Traffic Management and Road Safety Unit déplaît fortement au ministre des Infrastructures publiques. Nando Bodha l’a fait comprendre au responsable de cette unité le lundi 27 novembre, lors d’un Management Meeting.

«La Traffic Management and Road Safety Unit (TMRSU) doit à tout prix revoir son fonctionnement. » C’est le message qu’a adressé le ministre des Infrastructures publiques aux responsables de cette institution, le lundi 27 novembre, lors d’un management meeting. Nando Bodha a ordonné à la TMRSU de se restructurer et rapidement.

Selon une source présente à la réunion, c’est la situation sur les routes qui a fait sortir le ministre de ses gonds. « Sans le dire directement, nous savons que le ministère n’est pas du tout content du nombre d’accidents sur les routes. Il estime que la TMRSU doit assumer ses responsabilités », relate cette source.

Le nombre de victimes de la route est passé à 141 la semaine dernière. Un chiffre identique avait été enregistré à pareille époque l’an dernier. « En somme, la situation ne s’améliore pas malgré toutes les initiatives prises », déplore un cadre du ministère.

La performance des ingénieurs de la TMRSU a aussi été pointée du doigt. Nando Bodha aurait déploré le fait qu’ils soient toujours en train de faire du fire fighting, alors que leur mission est d’assurer la bonne gestion des routes.

Pour leur défense, les responsables de la TMRSU avancent qu’ils ne bénéficient pas d’assez de formations. Un argument rapidement réfuté par un officier du ministère présent à la réunion. Il a affirmé que « depuis 2000, au moins un ingénieur du département a droit à une formation à Singapour ».

D’autres ont avancé que les ingénieurs de la TMRSU participent régulièrement à des séances de travail à Maurice. Un officier ministériel nous a expliqué que des experts du Transport Research Laboratory sont venus à Maurice pour assurer la formation des ingénieurs sur le Road Safety Audit. Ils ont aussi été formés à travailler sur des logiciels spécialisés dans la compilation des données sur les accidents.

Les responsables de la TMRSU ont proposé au ministre la création d’un nouveau poste : celui de Road Safety Officer. Celui-ci serait chargé de sensibiliser les écoliers au Code de la route. Une requête qui a été tout bonnement refusée. Le ministère estime que l’équipe d’ingénieurs de la TMRSU peut parfaitement accomplir cette tâche.