Rentrée scolaire : les nouveaux professeurs inconnus des recteurs

Par Annick Daniella Rivet O commentaire
Rentrée scolaire

C’est ce lundi 8 janvier qu’aura lieu la grande rentrée scolaire. Les recteurs des collèges d’État déplorent le manque de considération dans l’exercice d’affectation des enseignants.

Une salle de classe ne peut pas fonctionner sans enseignant. Les recteurs des collèges d’État regrettent que le ministère de l’Éducation n’ait pas fait le nécessaire pour que la rentrée scolaire se passe sans anicroche. Soondress Sawmynaden, le président des recteurs et des assistants recteurs des collèges d’État, souligne que  « la situation est inquiétante. À quelques jours de la rentrée, nous ne savons pas qui sont les enseignants qui seront mutés dans notre établissement. »

En effet, chaque recteur se doit de faire son programme de travail en fonction des matières qui sont proposées aux élèves et des enseignants qui y travailleront. Soondress Sawmynaden confie que l’emploi du temps des différentes classes est déjà prêt avec des noms fictifs d’enseignants qui doivent rejoindre le collège. « Nous sommes dans le flou. Nous aurions souhaité que tous les collèges puissent débuter l’année avec leur personnel au complet... »

Le recteur affirme que la répartition d’enseignants doit se faire en respectant les besoins des différents collèges. « Avec la réforme, il y a des matières qui ont été ajoutées pour le Grade 7, il nous faut donc des enseignants pour ces matières. Avec la conversion de douze collèges en académies, il y a certainement des enseignants en surnombre. La redistribution du personnel enseignant doit se faire en respectant toutes les demandes. »

Exercice de transert

Il souligne également qu’il était prévu que l’Extended Programme se fasse dans une seule classe de vingt élèves par collège. Cela a changé, puisque certains collèges offrent maintenant deux classes avec davantage d’élèves.

Beeharry Panray, le président de l’Education Officers’Union (EOU) est aussi d’avis que ce retard n’est pas à l’avantage des enseignants.  Il fait ressortir que l’exercice de transfert bouscule le bon déroulement de l’organisation du travail. «Cette année marque aussi l’arrivée de nouveaux enseignants qui ne savent pas encore où ils seront affectés. Dépendant des matières qu’ils enseignent, ils devront bouger de collège en collège.»

Il faut savoir qu’il y a environ 350 enseignants qui seront transférés pour la rentrée 2018. Selon les critères établis, ils sont transférés après dix ans passés au sein de l’établissement, sauf pour cause de maladie ou de changement d’adresse.

Les recteurs et les enseignants souhaitent que les choses puissent se rétablir au plus vite dans l’intérêt des élèves.