Infrastructures publiques : le Metro Express et le Road Decongestion Program pour transformer Maurice

Par Thierry Laurent O commentaire
Métro Express

L’année 2018 verra finalement la mise en chantier du projet Metro Express et de deux projets phares du Road Decongestion Program.

C’est le 6 janvier 2018 que la firme indienne, Larsen & Toubro démarrera officiellement la construction du Metro Express. La firme indienne, rappelons-le, se concentrera dans un premier temps sur le tracé qui reliera Port-Louis et Rose-Hill. Du côté de Metro Express Co Ltd, l’on confie que la firme a déjà commencé à soumettre les détails du design du projet. Il incombe à présent au Prime Minister’s Office (PMO) d’approuver les plans.

Le Metro Express coûtera Rs 18,8 milliards. La réalisation de ce chantier devrait générer quelque 7 000 emplois. Le gouvernement place beaucoup d’espoir dans ce projet afin de transformer le paysage mauricien mais le Metro Express a aussi une portée politique car c’est en 2019 que le projet devra être opérationnel selon les clauses du contrat, date où se tiendront les prochaines élections générales.

Après avoir subi quelques ajustements, le Road Decongestion Program sera aussi mis en chantier. Claude Wong So, président du conseil d’administration de la Road Development Authority, explique qu’il s’agit plus précisément de la construction d’échangeurs à Phœnix et du pont qui reliera la région de Sorèze à celle de Coromandel au coût de quelque Rs 3,6 milliards. C’est la firme Transinvest qui a décroché le contrat et s’il n’y a aucune contestation, le chantier démarrera en février.