Karine Perraud et ses mille et une fantaisies

Par Caroline Duval O commentaire
Karine Perraud

Employée à plein-temps, entrepreneuse et mère de famille, Karine Perraud, jongle à merveille avec ses responsabilités. Cette créatrice versatile nous ouvre sa boîte à bijoux. Incursion dans un univers de créativité.

Une folle aventure : c’est ainsi que Karine Perraud pourrait décrire ses huit dernières années. Passionnée d’art depuis son adolescence, elle se découvre un amour pour le dessin et la peinture durant cette période de sa vie. Un amour qui l’a aujourd’hui menée à Kangel Bijoux. « C’est durant mon adolescence que j’ai pris conscience de mon talent. J’ai tout de suite su qu’un jour je ferais quelque chose de ça », confie Karine. Et pourtant la jeune femme de 29 ans oublie vite sa passion lorsqu’elle quitte l’école et choisit une tout autre filière.

C’est après des études en administration et secrétariat et quelques jobs plus tard que Karine renoue, sans même s’en rendre compte, avec sa passion pour l’art. Son destin en avait décidé autrement. « Un jour je me suis mise à rafistoler un collier que j’avais eu en cadeau. Je l’ai transformé en un modèle qui me plaisait.» Quelle ne fut sa  surprise le jour où elle décide de le porter. « Une collègue a insisté pour l’acheter.

À chaque nouvelle création, je recevais des commandes et j’ai ainsi réalisé que mes créations plaisaient. » Encouragée par ses collègues et son entourage, Karine décide alors, il y a sept ans, de se jeter à l’eau. « C’était ma façon à moi de créer et de vivre ma passion pour l’art. » Fonceuse, elle est de celles qui tentent le tout pour le tout. « Je fonce et vois où ça me mène, quitte à me casser le nez plus loin. C’est pour moi le risque à prendre. C’est peut-être un défaut, mais je suis d’avis que qui ne tente rien n’a rien et ça ne me coûtait rien d’essayer », confie-t-elle.

Pendentifs avec du plastique

Ses créations uniques et originales font le buzz sur la toile.

Des créations qui reflètent sa personnalité, des bijoux à ses goûts, Karine crée d’abord et avant tout des bijoux qu’elle aime et qui la représentent. C’était l’occasion rêvée de promouvoir son amour pour l’art et les couleurs. Karine commence par créer des pendentifs avec du plastique et de la résine, puis elle évolue peu après vers le bois, une matière pour laquelle elle voue un grand amour, et plus récemment vers l’aluminium. Depuis deux ans, Kangel Bijoux s’est installée aux Craft Market du Caudan Waterfront. De nouveaux défis se sont présentés à elle. « C’était l’occasion rêvée d’établir des contacts avec des touristes. » Son mari, son bras droit, gère à la fois le stand et les commandes en ligne. « Il est entré de plain-pied dans l’entreprise et a cru en moi. »

Lorsque Karine pénètre sa petite bulle de création, plus rien ne la retient. Elle s’octroie d’ailleurs deux heures par soir, après avoir mis sa petite au lit, pour confectionner ses bijoux. « Tout est une question de temps et de gestion, car quand on veut vraiment vivre sa passion, on sait trouver du temps, malgré la fatigue, pour faire ce qu’on aime.»

«Kangel Bijoux a son propre style. Je n’ai jamais essayé de copier les autres, car dans mon processus de création, j’ai su trouver ma touche personnelle. C’est comme ça que j’ai su me faire remarquer des autres. Aujourd’hui,  je puis dire que mes bijoux sont uniques. Chaque pièce est originale et il est très souvent difficile pour moi de reproduire deux fois le même
bijou. » Karine y met toute son énergie, mais surtout tout son amour, proposant des créations les unes plus originales que les autres : des bracelets, en passant par des boucles d’oreilles, des colliers, mais aussi des accessoires tels que des bijoux pour les cheveux, pour les mariées ou des porte-clés personnalisés en aluminium au nom de la personne de votre choix.

Karine Perraud n’a pas fini de faire parler d’elle et les projets ne manquent pas, notamment celui de travailler à plein temps à son propre compte. « Je compte engager des ambassadrices pour promouvoir ma marque dans les prochains mois. »