Stéphanie Ng Tseung, Head of Cards à la MCB : «Les Mauriciens adopteront rapidement le service Touch and Pay»

Par Vijayan Ayassamy O commentaire
Stéphanie Ng Tseung

La Mauritius Commercial Bank (MCB) a lancé un nouveau système de paiement. Les clients disposant de la carte à puce peuvent l’utiliser pour des paiements de moins de Rs 500 et des paiements accumulés de Rs 1 000 sur un jour en tapant sa carte sur une borne à payer. Elle permettra aussi sous peu aux Mauriciens d’acheter en ligne en toute sécurité, tout comme avec une carte de crédit. Stéphanie Ng Tseung, Head of Cards à la MCB, nous en dit plus.

« Nous voulons étendre le paiement électronique aux magasins et autres commerces. »

Quel est l’objectif d’offrir des solutions bancaires, surtout pour les petits montants ?
L’ère du commerce électronique prend de l’essor. Au niveau des petits paiements, la MCB souhaite innover pour offrir des paiements de plus en plus simples et de plus en plus sécurisés. Nous avons constaté qu’à Maurice, beaucoup de paiements se font d’une part, en liquide et d’autre part, en règlements de moins de Rs 500.

Pour simplifier et accélérer les paiements, nous introduisons ce service Touch and Pay dont la fonctionnalité est très prisée ailleurs et où le détenteur ne se sépare pas de sa carte. Nous pensons que les Mauriciens l’adopteront rapidement.

Êtes-vous satisfaite de l’utilisation de l’ensemble des fonctionnalités de Juice. Il existe plusieurs options que les Mauriciens n’utilisent pas vraiment…
C’est vrai que Juice propose une panoplie de solutions et que certaines ne sont pas utilisées par les clients. Toutefois, cette collection de services cadre avec notre stratégie numérique, comme l’a déclaré notre Chief Executive Officer Alain Law Min. Il s’agit de mettre les attentes de nos clients au cœur de notre stratégie de développement numérique.

Les clients pourront choisir le service qui leur sied le mieux. Dans le cas de Juice, tout a démarré avec le service Refill où le client utilise son portable pour l’alimenter.

Puis nous avons apporté d’autres offres pour renforcer la gamme des services Touch and Pay. Nous voulons permettre au paiement électronique de s’étendre aux magasins et autres commerces.

L’objectif initial de la migration vers la carte à puce était de favoriser le commerce, surtout avec la possibilité d’acheter en ligne sur des galeries marchandes à l’étranger. Où en est ce projet ?
Il est en cours. Nous devons encore apporter des modifications techniques. Le service sera lancé dans le courant de l’année. Nous savons que les Mauriciens ont de grandes attentes. Nous ferons tout pour qu’il se concrétise en 2018.