Randonnées dans nos réserves : en communion avec la nature

Par Caroline Duval O commentaire
La réserve Frederica.

Notre île regorge de réserves naturelles prêtes à être découvertes. Les randonneurs sillonnent ces parcours balisés pour vous faire découvrir la faune et la flore de Maurice. Balade dans nos réserves naturelles privées et publiques.

Heritage Nature Reserve abrite la forêt de Frederica

Riche patrimoine naturel, la réserve Frederica, aujourd'hui connue comme Heritage Nature Reserve, se compose de 1 300 hectares.

Ce que vous allez découvrir : On y trouve des magnifiques paysages et des plaines vallonnés ainsi que des cascades. Certains clients auront peut-être la chance d’apercevoir les cerfs de Java, le bulbul mauricien ou même les Echo Parakeets, sauvé de l’extinction par la Mauritian Wildlife Foundation. Ils visiteront aussi la cascade L'Exemple et pourront même y faire un plongeon. Dans la forêt, les randonneurs pourront découvrir des plantes menacées, comme le Bois Chandelle et le Bois de Natte, ainsi qu’une variété d’orchidées et de fougères sauvages. Durant cette expédition, ils auront la chance d’apercevoir les White-tailed Tropicbirds, les Echo Parakeets ou les Roussettes aux côtés d’une variété d’autres espèces endémiques

En collaboration avec la Mauritian Wildlife Foundation et les autorités locales, le patrimoine de Frederica est une réserve qui mérite d'être explorée. L’un des objectifs de la réserve naturelle de Frederica est de préserver, mais aussi de promouvoir, la biodiversité unique de Maurice. La Mauritian Wildlife Foundation y a mené des projets de conservation pour protéger son écosystème fragile. Les visiteurs sont invités à communier avec la nature en passant à travers une végétation luxuriante et découvrir des espèces rares et endémiques.

« La Heritage Nature Reserve propose diverses activités, notamment des randonnées de lundi à dimanche. Deux sessions sont prévues en journée à 9 heures et 13 heures. Les randonneurs seront accompagnés d'un guide. Le tarif pour une randonnée de deux heures est de Rs 950 par personne pour les plus de 12 ans », souligne Vishal Johaheer, superviseur.

Ebony Forest Reserve à Chamarel : le nouveau né

Ebony Forest reste un refuge pour la faune et la flore indigènes menacées. Plus de 110 000 arbres indigènes y ont été plantés et 13 hectares de forêts désherbées au cours des dix dernières années. « Nous conscientisons les gens sur l'importance de la biodiversité et des espèces endémiques. La réserve d'Ebony Forest propose de suivre les pistes et les sentiers balisés », souligne Nethy Chunwan, marketing officer.

Ce que vous allez découvrir : Au fil de votre randonnée, vous découvrirez quelques endroits dissimulés. L'Ebony Forest propose, par exemple, des randonnées telles que la rando sur la ligne de Crête d’où vous verrez Le Morne et l'Île aux Bénitiers ainsi que les différents sites de restauration de plantes. Vous pouvez l’emprunter, soit en descendant du Point Sublime, soit en montant depuis La Passerelle Surélevée des Coqs des Bois. C’est un sentier relativement doux de 1,1 km qui prend environ 30 minutes à un rythme moyen.

Comme son nom l’indique, 'Ebony Forest' regorge de bois d’ébène de différentes espèces. 

Ce sentier de 400 m est la continuation de la ligne de Crête où vous pourrez grimper jusqu’au sommet du Piton Canot (542 m) et aurez la chance d’apprécier une vue à 360 degrés du Sud-Ouest de Maurice. Une bonne condition physique est requise et le terrain peut être accidenté et instable à certains endroits. La réserve propose également des randonnées en solitaire. L'Ebony Forest est ouverte de 9 h 00 à 17 h 30 en été, soit jusqu'au 31 mars. « Le tarif actuel est de Rs 200 par adulte et Rs 120 par enfant de 3 à 12 ans. À partir de février, le tarif adulte passera à Rs 350 et Rs 210 par enfant. Ce tarif comprend une visite guidée de 30 minutes. Vous pouvez aussi solliciter une visite guidée complète », explique Nethy Chunwan, Marketing Officier.

Vallée de Ferney à la découverte d’une forêt indigène

La Vallée de Ferney est un lieu paradisiaque.

La Vallée de Ferney est l'une des rares réserves forestières et fauniques de l'île. Sur 200 hectares, son paysage naturel luxuriant attire de nombreux visiteurs. Vous pouvez accéder à une plantation de café.

Ce que vous allez découvrir : Vous pourrez y admirer le Loddigesii (Latanier bleu ou Latanier de l'Île Ronde) endémique. La Vallée de Ferney abrite 100 espèces végétales, ainsi que de nombreuses espèces de vertébrés et d'invertébrés. La plupart des autres végétales trouvées à Ferney seraient classées en danger ou vulnérables. Ferney et les forêts environnantes du massif de Bambous abritent la Crécerelle mauricienne, actuellement classée en danger d'extinction. La forêt abrite également une importante population de Roussettes mauriciennes, la seule mammifère indigène vivant de l'île.

Le site est fréquemment visité par des Pailles en Queue et abrite un large éventail d'insectes et d'invertébrés. « Deux visites de la vallée sont disponibles par jour, soit à 10 heures et 14 heures du lundi au dimanche. Il est aussi possible d'effectuer des visites non-guidées et vous serez munis d'une carte qui expliquera le chantier. Le parcours est de
3 kilomètres et d'une durée de 1 h 30. La réservation est requise. »

Bras d’Eau National Park : deuxième parc national de l’île

Situé au Nord-Est de l'île, le parc national de Bras d'Eau a été proclamé deuxième parc national terrestre de l'île. Il couvre une superficie totale de 497,2 ha.

Ce que vous allez découvrir :  Principalement sous des plantations d'acajou, d'araucaria, de tecoma et d'eucalyptus. Le nom Bras d'Eau tire son origine du contour de la masse d'eau qui dépasse de la terre en forme de bras entre la Pointe Radeau et la Baie Belcourt. La Mare Sarcelle fait partie du parc national de Bras d'Eau et couvre une superficie de 89,37 ha. Il se compose d'une importante population florissante de mangroves, d'espèces végétales indigènes et abrite quelques espèces d'oiseaux migrateurs. Le parc national Bras d'Eau abrite aussi des parcelles de végétation indigène, ainsi que des oiseaux endémiques.

Il y a également cinq étangs dans toute la réserve qui dissimulent des poissons d'eau douce. Une vieille maison a été transformée en centre d'accueil avec des photographies d'espèces de plantes et d'animaux de la réserve. Autrefois utilisé par les travailleurs indiens engagés, on y retrouve un ancien moulin à sucre, un four à chaux, un puits datant de plus de 200 ans et une ancienne ligne de chemin de fer. La promenade fait environ 4 km de long. Deux sentiers sont possibles dans le parc, notamment le sentier du Coq des Bois qui vous emmène à travers la forêt et se termine aux Mares Chevrettes et le Coq de Bois Loop qui prolonge l'actuel sentier Coq de Bois.

Black River National Park : une réserve fixe

Premier parc national de l'île, le Black River National Park est l'un des plus prisés des randonnées. Il s'étend sur une superficie de 6 754 hectares.

Ce que vous y découvrirez : Au fil des sentiers de randonnées, vous ferez une incursion au cœur de la forêt indigène qui abrite plus de 300 espèces de plantes indigènes et endémiques et une dizaine d'oiseaux en voie d'extinction, notamment le renard roussette mauricien et toutes sortes d’oiseaux endémiques de l’île : la Crécerelle mauricienne, le Pigeon des Mares, la perruche mauricienne, la pie-grièche mauricienne, le bulbul mauricien, les Zostérops mauriciens, l’oiseau blanc et le cardinal mauricien. Vous y trouverez aussi plusieurs points de rivières ou vous pourrez nager ainsi que de belles cascades.

Marcelin Lan de Marsloin : « Il n’y a pas d’âge pour faire de la randonnée »

À partir de quel âge peut-on faire de la randonnée ?
Il n’y a pas d'âge pour les randonnées, je dirais de 8 mois à 78 ans. J'envoie des messages et des mails à tout mon répertoire de contacts, lorsque j'organise des randonnées. Mais, il est important que la personne soit en bonne santé.

Comment bien se préparer pour une randonnée ?
La randonnée est un défi envers soi-même. Il est important de se préparer psychologiquement. Lorsque nous sommes sur les sentiers et qu'il pleuve, il est de notre devoir de prévenir les randonneurs de prendre des précautions.

Quelles sont les mesures de sécurité à prendre ?
C'est le rôle de l'équipe qui organise les randonnées de prendre des mesures de sécurité. Notre devise est la sécurité des randonneurs avant tout. Nous suivons de près la météo et nous évitons la berge des rivières pendant la saison pluvieuse.

Quels sont les différents types de randonnées existants ?
Il y a plusieurs types de randonnée et plusieurs niveaux, en montagne, en forêt, dans les plaines, les côtes et les rivières.

Quels sont les lieux les plus prisés en termes de parcours à Maurice ?
Les randonneurs préfèrent les endroits plats, faciles et inaccessibles.

Où trouver des guides ?
Différentes associations organisent régulièrement des randonnées à travers l'île, par exemple

  • TRAM
  • Marsloin
  • Breivhartz
  • The Adventure Club
  • Centre d'Excursion de Beau-Bassin

Ce qu'il vous faut pour aller en randonnées

Qui dit randonnée dit matériel adapté dans votre sac-à-dos. Voici le kit du parfait randonneur par excellence :

  • Un sac-à-dos confortable
  • Des chaussures de marche protégeant les chevilles et de bonnes chaussettes
  • De l’eau (prévoir 1 litre au moins)
  • Des aliments à grignoter (barres de céréales – fruits secs)
  • Une casquette ou un chapeau
  • Des lunettes de soleil, crème solaire et vaporisateur anti-moustiques
  • Vêtements imperméables
  • Vêtements de rechanges (t-shirts, chaussettes)
  • Trousse à pharmacie personnelle (petits pansements et médicaments habituels).
  • Téléphone portable
  • Optionnel : bâton de randonnée et appareil photo