Débordement à Médine : le président du conseil explique

Par Christopher Sowamber O commentaire
Débordement à Médine

Tariq Ekburally habite Médine (Flacq). Il explique qu’une dizaine de maisons de la région ont été inondées en raison de drains défectueux. « De nombreuses plaintes ont été consignées au Conseil de district de Flacq, concernant l’absence ou le mauvais état des drains dans la localité. Notre appel a été entendu. Il y a trois mois, des travaux ont été menés. Mais en début d’année, à notre grande surprise, nous constatons que les drains étaient construits sur une pente. De fait, ils ne permettent pas d’évacuer les eaux ruisselantes. Ces eaux en question proviennent de la route de St-Julien », affirme Tariq Ekburally. Conséquence : l’eau envahit les cours et les maisons. Une dizaine de familles sont affectées. « Un officier du Conseil nous a dit que des travaux seraient effectués, nous attendons. »

Vikram Hurdoyal, président du Conseil de district de Flacq, explique que ce problème d’accumulations d’eau, rue Paille-en-Queue, ne date pas d’hier. « Nous avons pris l’initiative de construire un Absorption drain assez profond, toutefois avec les pluies qui se sont abattues sur l’île, les drains sont saturés. J’ai aussi écrit à la Water Resource Unit et à la CWA pour mentionner que lors des grosses pluies, le conduit qui mène au réservoir La Nicolière est trop bas. De ce fait, l’eau déborde et cela cause des accumulations dans les régions avoisinantes. Les inspecteurs sont venus pour un constat. J’espère que le nécessaire sera fait au plus vite pour soulager ces habitants », dit-il