Suivi médical « inapproprié » : elle veut être operée dans les plus brefs délais

Par Christopher Sowamber O commentaire
candos

«Il n’y a pas eu de suivi  approprié pour ma tante depuis son intervention, il y a deux ans », déclare Mohammad Alshad Khodabux, habitant de Notre-Dame. «  Ma tante, âgée de 60 ans, est atteinte d’un cancer du col de l’utérus. Elle a été opérée d’une grosseur de l’ovaire fin 2016, et son opération s’est bien passée », dit-il.

Deux ans après son intervention, elle a été prise de douleurs. « En janvier 2018, lors d’une consultation, les médecins ont découvert que ma tante est atteinte d’un cancer du col de l’utérus. Comment se fait-il qu’après une opération, il n’y ait eu aucun suivi médical et que le personnel médical découvre aujourd’hui que le cancer a atteint un stade avancé », s’insurge Mohammad. Selon ses dires, le surintendant de l’hôpital du Nord a été informé du cas.

«. Les docteurs m’ont expliqué qu’entre-temps des tests ont été effectués et qu’il faudra attendre 4 à 5 mois pour voir s’il est possible de l’opérer, vu que ce serait un cas de négligence médicale alléguée de la part de l’hôpital Victoria. J’estime que la moindre des choses serait d’accélérer les procédures pour que ma tante évite cette attente », dit-il.

Jameer Yeadally, attaché de presse au ministère de la Santé, est intervenu à l’antenne d’Xplik ou K. «  Tout d’abord, je ferai le nécessaire pour avoir le dossier de la patiente et comprendre ce qui s’est réellement passé, mais surtout pour connaître son état de santé actuel. Concernant l’accélération des procédures pour les traitements à l’hôpital, je contacterai le directeur de l’hôpital pour faire le nécessaire au plus vite, après examen du dossier de la patiente, pour décider de la marche à suivre », a-t-il déclaré.