[Vidéo] Pad Man : l'histoire d'un homme qui a révolutionné l’hygiène féminine

Par Le Défi Quotidien O commentaire
Pad Man

Produit par Twinkle Khanna, Gauri Shinde, Prernaa Arora et Arjun N. Kapoor, « Pad Man » est une histoire très inspirante d'un innovateur et inventeur indien extraordinaire. Le film retrace la vie d'Arunachalam Muruganantham, ce soudeur d'une petite ville de l'Inde qui a su gravir les échelons.

Il avait un rêve et il s'est battu pour le réaliser tout en apportant une révolution en ce qu'il s'agit de l’hygiène féminine en Inde. Il était un entrepreneur qui a connu bien des déboires. On ne croyait pas en lui et encore moins dans son projet. Il a essuyé les moqueries, mais n’a jamais baissé les bras. Ainsi, à force de courage et de persévérance, il parvient à produire la machine la plus économique pour fabriquer des serviettes hygiéniques pour les femmes en Inde. Pad Man est un hommage à chaque citoyen et citoyenne qui croit en leur bonne étoile.

Le film est une adaptation de The Sanitary Man of Sacred Land, une histoire écrite par Twinkle Khanna dans son livre, The Legend of Lakshmi Prasad (2016), inspirée par la vie d'Arunachalam Muruganantham, un activiste social de Tamil Nadu qui a révolutionné le concept de l’hygiène menstruelle dans l'Inde rurale.

L’idée de tourner un tel film

Parlant de son film, Akshay Kumar a dit dès le début qu’il ne voulait guère tourner un documentaire. « J’ai voulu faire un film commercial pour que les gens le regardent. C’est un film que vous pouvez voir avec vos enfants, même s’il traite des serviettes hygiéniques. C’est un thème  universel, mais personne n’a tenté de toucher à ce thème », a expliqué l’acteur.  

Production

L'actrice Twinkle Khanna, épouse d'Akshay Kumar, se lance dans la production avec son premier film, « Pad Man », sous sa nouvelle bannière, Mrs Funnybones Movies.

L’idée d’adapter la vie de Murugan au cinéma a germée, en 2015, quand Twinkle Khanna est tombée sur son histoire, alors qu’elle faisait une recherche pour un article pour le quotidien, The Times of India. Inspirée et émue par sa persévérance et sa détermination, elle a écrit sur cet homme extraordinaire dans son livre, The Legend of Lakshmi Prasad (2016). Plus tard, elle a senti le besoin d’adapter son histoire pour un film pour le grand écran pour le porter à une audience plus grande. Elle est convaincue que « notre monde est rempli de cinéphiles, mais pas de lecteurs ».

R. Balki a été le premier choix de Twinkle pour diriger le film, car elle a une grande admiration pour son travail, plus particulièrement sa sensibilité dans le traitement de thème lié à la femme. 

En novembre 2017, Sony Pictures Entertainment est devenu le distributeur global du film. Avec l’idée de ratisser large, Sony Pictures a décidé de distribuer le film à travers le monde.

Akshay Kumar se met dans la peau d’Arunachalam Muruganantham, connu comme India's Menstrual Man. Il est bon de faire ressortir que Kumar n’était pas le premier choix pour ce rôle. Twinkle Khanna avait déjà quelques noms en tête, mais Murugan avait insisté que l'on confie le  rôle à Akshay. 

Le second film indien à être tourné aux Nations unies

Pad Man est le second film de Bollywood à avoir l’autorisation de tourner à New York. Le tournage a débuté, le 14 mars 2017. Murugan a travaillé en étroite collaboration avec Akshay Kumar et Twinkle Khanna pour s’assurer que tous soient impeccables. 

Le film a été tourné en Inde, à New York, Brooklyn Bridge, Times Square, et Jazz à Lincoln Center. 

Qui est Arunachanalam Muruganantham ?

Né en 1962 à Coimbatore, Madras, Arunachalam Muruganantham a grandi dans la pauvreté, après la mort de son père dans un accident de la route. À l'âge de 14 ans, il a mis fin à ses études. Il est devenu un entrepreneur social de Coimbatore et l'inventeur d'une machine bon marché pour la fabrication de serviettes hygiéniques. Son produit a révolutionné le marché indien et il a aussi pu conscientiser les femmes des régions rurales en Inde sur la menstruation.

En 2014, TIME Magazine l'a placé sur sa liste des « 100 Most Influential People in the World ». En 2016, il s'est vu octroyer le Padma Shri par le gouvernement de l'Inde.

Il a épousé Shanthi en 1998. Peu après, Murugananthan découvre que sa femme collectait des chiffons et du papier-journal pour utiliser pendant son cycle menstruel, car les serviettes hygiéniques fabriquées par les corporations multinationales étaient trop chères. Il a commencé à produire des serviettes hygiéniques sur une base expérimentale. Sa femme et ses sœurs le soutenaient, pendant quelque temps seulement. Les femmes ne voulaient pas discuter leurs problèmes menstruels avec lui. Il allait même commencer à tester le produit sur lui-même en utilisant une vessie avec le sang d’animal. Il est devenu la risée des villageois. Finalement, il a distribué ses produits gratuitement aux filles d'un collège médical à condition qu'elles les retournent après les avoir utilisés.

Murugananthan a pris deux ans pour inventer une machine à coût bas pour produire les serviettes hygiéniques et les mettre sur le marché. 

Sortie : 9 février 2018

Bannière : Mrs Funnybones Movies, Sony Pictures , KriArj Entertainment , Hope Productions et Cape of Good Films  

Mise en scène : R. Balki  

Musique : Amit Trivedi

Interprètes : Akshay Kumar, Sonam Kapoor, Radhika Apte, Amitabh Bachchan (dans une apparition spéciale), Biju Menon, Sudhir Pandey, Swini Khara, Maya Alagh, Gautmik et Chittaranjan Giri


Une séance spéciale de Pad Man pour Narendra Modi

Ce n'est pas la première fois qu'Akshay Kumar a défendu la cause des femmes. Il a démarré plusieurs projets comme l’entraînement de l'auto-défense pour l’émancipation des femmes. Cette fois-ci, il vise à briser le tabou entourant les serviettes hygiéniques. Il a tenu une séance spéciale de son film Pad Man, le 6 février à l'intention du Premier ministre indien, Narendra Modi.

Maintenant, Akshay Kumar a l'intention de continuer ses efforts dans cette direction, même après la sortie de Pad Man. Il approchera le PM indien pour discuter la possibilité de promouvoir l’hygiène menstruelle en tournant cinq films de courte durée pour Doordarshan pour conscientiser les femmes des régions rurales.

L'acteur compte mener une campagne pour que la taxe soit enlevée des serviettes hygiéniques.