Controverse : les acteurs de télévision travaillent pendant 18 heures «sans nourriture ni eau»

Par Meemah Aumeer-Daharee O commentaire
Jyoti Sharma et Pranav Mishra

Les parcours des célébrités ne sont pas aussi jolis que l'on avait imaginé. Les vedettes de télévision, notamment, Jyoti Sharma et Pranav Mishra (Tejaswini Prem Singh Rathod et Prem Singh Rathod) qui jouent les rôles principaux dans la série 'Aisi Deewangi... Dekhi Nahi Kahi', ont décidé de quitter le plateau de tournage.

Selon Bombay Times, les deux artistes ont fait face à des traitements inhumains et leurs conditions de travail ont été modifiées sans leur consentement. 

Les acteurs allèguent avoir travaillé pendant 18 heures par jour, sans nourriture ni eau. Ils accusaient également les producteurs de les avoir forcés à travailler, alors qu’ils étaient malades. Ils ont déclaré qu’ils ont été exploités depuis le début du tournage, c’est-à-dire, en janvier 2017. L’environnement est tellement négatif qu’ils ne souhaitaient pas continuer de travailler.

Jyoti Sharma et Pranav Mishra ont accusé également leurs producteurs de maltraitance. Ils ont fait ressortir que sur le plateau, ils ont été traités pire que des animaux. Ils se sentent traumatisés et ils ont besoin de repos. Ils ont eu recours à la CINTAA (Cine et TV Artistes Association). 

Outre la maltraitance, les artistes ont également allégué que les producteurs ne prennent pas des mesures de sécurité adéquates pendant des cascades. Lors d’une séquence, Jyoti devrait faire une chute sur un sol inégal chargé de pierres. Pendant le tournage, le directeur aurait dû faire des approvisionnements pour un matelas, mais ce dernier n’avait rien fait et l’actrice avait été blessée au dos. 

L’actrice, qui a également travaillé dans des spectacles comme Diya Aur Bati Hum, a expliqué que, pendant le tournage d’une séquence de feu, elle était coincée dans une pièce remplie de fumée en raison de laquelle elle a perdu sa voix et a été hospitalisée. Alors, son médecin traitant lui avait conseillé repos au lit pendant quatre jours, mais le lendemain, elle a été forcée de se présenter sur le plateau de tournage et elle devrait crier pendant le tournage.  

Selon Sushant Singh, secrétaire général de CINTAA, les doléances de Jyoti et de Pranav ont été prises en considération. Il a ajouté qu’il écoutera la version des producteurs avant de prendre les mesures nécessaires. Sushant Singh avait également étudié les contrats des artistes et les rapports des médecins. Leurs rapports médicaux signalent clairement que Jyoti et Pranav ont subi des problèmes de stress et de dépression, et ils ont été prescrit des médicaments.

Les membres du Comité de protection de Nupur Alankar ont visité l’ensemble et ont parlé aux producteurs. Ils ont convoqué une réunion avec toutes les parties concernées et ils prendront toutes les mesures nécessaires pour atténuer les souffrances de ces acteurs.

Aastha Naad, un des trois producteurs de l’émission Aisi Deewangi... Dekhi Nahi Kahi , a fait ressortir qu’ils étaient dans un état de choc après avoir lu la déclaration de Pranav et de Jyoti dans les médias. Il a ajouté que si Jyoti et Pranav avaient un problème au sujet de quoi que ce soit, y compris la hausse des cachets, ils auraient dû nous informer. Les artistes avaient lu le contrat avant de le signer. 

Ce n’est pas la première fois que les artistes ont exposé les conditions de travail difficiles pour les stars de la télévision. Les actrices Shilpa Shinde et Kishwar Merchant ont également fait entendre leurs voix dans le passé.

Ainsi, Deewangi… Dekhi Nahi Kahin est une série télévisée indienne avec une bonne dose de drame romantique, produite par Diamond Pictures. Cette série diffusée du lundi au vendredi sur la chaîne Zee TV est l’une des plus appréciées par les téléphiles. Elle a été créée le 

22 mai 2017 et se termina le 2 février 2018. Ainsi, Deewangi… Dekhi Nahi Kahin réunissait Pranav Misshra et Jyoti Sharma dans les rôles principaux. Située dans le Gujarat, l’histoire tournait autour de deux individus, Prem & Tejaswini qui ont débuté dans le mauvais pied mais, finalement sont tombés amoureux l'un de l'autre. 

50 ans de l’Indépendance

50 ans de l’Indépendance