Rose-Hill : un parc composé de 100 000 plantes aménagé au coût de Rs 100 millions

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire

Un parc d'une superficie de neuf arpents sera aménagé entre Rose-Hill et Ebène. Y seront plantés 2 000 arbres et palmiers et 100 000 plantes arbustives et plantes vivaces tropicales, natives et endémiques de Maurice. C'est ce qui ressort d'un communiqué émis par le ministère des Infrastructures publiques ce vendredi 9 février.

Ce projet, réalisé par Daniel Maestracci, un associé du paysagiste de renommée internationale Gilles Clément, coûtera Rs 100 millions. Les travaux devraient démarrer très prochainement.

Ce communiqué a été émis à la suite d'une réunion de coordination sur les travaux d’infrastructures pour passer en revue tous les calendriers et l’étendue des travaux des Infrastructures publiques et les travaux additionnels qui débuteront incessamment dans le pays dans le cadre de l’aménagement du projet Metro Express.

Selon le communiqué, le comité a passé en revue les choix techniques concernant l’alignement, l’intégration du réseau routier avec le Metro Express et les problèmes liés à l’environnement à la promenade Roland Armand, rue Vandeermesch, Rose-Hill. Le Mouvement 1er-Mai et la plateforme 270 Lavwa contestent l'abattage des 270 arbres se trouvant sur cette promenade en marge des travaux du Metro Express.

Le comité, présidé par le Premier ministre adjoint Ivan Collendavelloo, indique que «100 arbres seront transplantés dans la région, 100 autres abattus et 25 seront sauvegardés».

Le comité a aussi pris note des travaux du Central Electricity Board, qui comprennent l’aménagement souterrain des câbles. Ces travaux débuteront le 14 février, soit en même temps que la mise en place de quelque 32 kilomètres de tuyaux par la Central Water Authority.  

Ci-dessous le communiqué du ministère des Infrastructures publiques :

Metro Express et autres travaux d’infrastructures

Une réunion de coordination sur les grands travaux d’infrastructures, présidée par le premier ministre-adjoint et ministre de l’Énergie et des Services publics, l’hon. Ivan Collendavello, s’est tenue, cette après-midi au Lunch Room de l’Assemblée Nationale, pour passer en revue tous les calendriers et l’étendue des  grands travaux des utilités publiques et les travaux additionnels qui débuteront incessamment dans le pays  dans le cadre de l’aménagement du projet  Métro Express.

Les différentes institutions concernées notamment le Central Electricity Board(CEB), la Central Water Authority   (CWA), la Wastewater Management Authority (WWA), la Road Development Authority(RDA) et la Traffic Management and Road Safety Unit(TMRSU) ont présenté chacun leurs calendriers de travail par rapport aux travaux. Les travaux de Central Electricity Board, qui comprend l’aménagement souterrain des câbles  débuteront  à partir du 14 février en même temps avec la mise en place de quelque 32 kilomètres de tuyaux par la Central Water Authority alors que ceux de la Wastewater Management Authority  débuterons fin mars. Les travaux de Larsen and Toubro, le contracteur, se feront en deux phases : le déplacement des infrastructures des utilités publiques et l’aménagement des infrastructures ferroviaires. Ces travaux  débuteront en juin et s’étaleront sur une période de six mois et devront être compléter d’ici fin décembre.

Le comité a également  évoqué   l’impact des travaux sur les citadins, la congestion routière et  comment minimiser les inconveniences du grand public.

D’emblée le vice- premier ministre a fait ressortirque maintenant que Maurice est devenu un grand chantier il est normal que les inconvénients soient plus fréquents et  la population mauricienne doit se préparer à un changement dans son habitude quotidien. ‘C’est inévitable’, il a fait ressortir,‘mais il faut que toute les équipes travaillent en étroite collaboration  et avec une meilleur coordination afin de minimiser des inconveniences’. Il a fait ressortir que ‘c’est un moment difficile pour qu’on puisse vivre mieux demain’.

‘Nous sommes des bâtisseurs’, a dit pour sa part  le  ministre Bodha et ‘ aujourd’hui nous sommes en train de relever le plus grand défi en matière de la modernisation  de Maurice avec un investissement de 10 milliards par an pendant les cinq prochaines années. Le premier ministre-adjoint et le ministre  Bodha ont fait appel à la  compréhension et à la collaboration de tous les citadins pour que ce projet soit réalisé avec la moindre contrainte possible et dans les meilleures conditions.

Ainsi il a été  décidé qu’une réunion de coordination se réunira, quotidiennement, sous la présidence de M. le  Maire de Beau Bassin/ Rose Hill,  sur les travaux effectués la veille. Le comité aura trois interfaces : les travaux publics, la circulation et les déviations routières et les doléances.

Ce comité soumettra son rapport, chaque lundi, au comité présidé par le ministre Nando Bodha,sur l’avancement des travaux du Metro Express.

En ce qui concerne la promenade Roland Armand le comité a passé enrevue les  choix techniques  concernant l’alignement, l’intégration du réseau routier avec le Métro Express et les problèmes liés  l’environnement. Quelque 100 arbres seront transplantés dans la région, 100 autres abattus et 25 seront sauvegardés.

Le comité a été informé de l’aménagement d’un parc sur une superficie de 9 arpents entre Rose Hill et Ebène où seront plantés 2000 arbres et palmiers et 100 000 plantes arbustives et plantes vivaces tropicales, native et endémiques de Maurice. Le projet  a été réalisé par M. Daniel Maestracci qui est un associé du paysagiste de renommé international, Gilles Clément. Ce projet coûtera 100 millions de roupies  et les travaux devront  démarrer très prochainement.

Etaient égalementprésentsàcetteréunion : le vice -premier ministre et ministre des Administration Régionales, l’hon.Fazila Jeewa-Daureeawoo, et le ministre desTerres et du Logement, l’hon Mahen Jugroo.

Ministère des Infrastructure Publics et  du Transport Routier

 

Port Louis                                                                               09 février 2018

50 ans de l’Indépendance

50 ans de l’Indépendance