Orage, éclair et tonnerre : comment se protéger contre la foudre ?

Par Adila Mohit-Saroar O commentaire
La foudre

Avec le changement climatique, Maurice n’est pas à l’abri des pluies torrentielles, des orages et même des tempêtes électriques. D’ailleurs, nous en avons  été témoins au cours de la semaine. La foudre s’est abattue dans plusieurs régions de l’île provoquant dans son sillage des dégâts. Comment se protéger de l’orage et  le tonnerre ? Eléments de réponse.

Au cours de la semaine, le ciel a été souvent zébré d’éclairs et l’orage a éclaté en plusieurs occasions. Les bruits inhabituels n’ont pas manqué de faire frissonner plus d’un ces derniers jours. Certaines régions ont même été la cible de la foudre. Certains ont eu la peur de leur vie, tandis que d’autres vivent toujours un cauchemar. C’est le cas de la famille Vengatasalon . La foudre est tombée sur le toit de sa maison à Résidences Beau-Séjour.

« C’est vers 5 heures du matin que la foudre est tombée sur notre maison. Nous avons entendu un gros bruit et les enfants ont eu une de ces peurs. Nous avons vu de la fumée dans la maison quand nous nous sommes réveillés. Il n’y avait pas d’électricité et plusieurs objets ont été brûlés », raconte le propriétaire de la maison.

Jean-Alain Mélisse qui habite à côté est aussi dans la tourmente après cet incident. « Je me préparais à aller travailler mais mon épouse avait peur de l’orage qui grondait. Soudain, il y a eu un son assourdissant et comme une sorte de boule de feu. La maison de notre voisin était la cible de la foudre », se souvient notre interlocuteur.

Ses deux enfants âgées de 8 et 12 ans ont été réveillées et prises de panique. Il y a également eu des dégâts causés par des impacts de la foudre. « Nous revoilà à zéro. Plusieurs de nos équipements électroménagers comme le téléviseur, ont été endommagés. Je travaille comme maçon. Ce ne sera pas facile d’acheter des nouveaux appareils. Je travaille le matin pour gagner assez de sous pour le repas du soir », se désole Jean-Alain Mélisse.

Comment protéger sa maison et son bâtiment de ce genre de situation? Nous avons posé la question à Nadeem Gurib, représentant de Quality Builders Co. Ltd. « C’est toujours l’objet le plus haut placé qui devient la cible de la foudre. Idem pour les arbres aux alentours d’une maison. Ce qui peut avoir des impacts sur la maison », explique-t-il.

Il est donc conseillé de s’assurer qu’il n’y a pas d’arbres dans un périmètre d’environ cinq mètres de la maison. Nadeem Gurib précise qu’il existe des moyens de protection. Même son de cloche du côté de Yannick Pauguy qui exerce comme pompier.  Il s’agit d’installer un paratonnerre ou un parafoudre. 

« La protection extérieure est constituée d'un paratonnerre ou parafoudre, associé à son raccordement à la terre. Son rôle consiste à capter directement l'arc de foudre et à offrir un canal privilégié d'écoulement du courant », soutient Nadeem Gurib.

Toutefois, la protection n’est pas encore ancrée dans nos mœurs. C’est l’avis de Jhamsheed Oozeerally, directeur de Scantech Co. Ltd, compagnie spécialisée dans l’installation de paratonnerre et de parafoudre. « Rares sont les citoyens lambdas qui optent pour cette protection. Ce sont surtout des hôtels, des usines qui nous sollicitent », affirme Jhamsheed Oozeerally.

Même si un parafoudre et un paratonnerre vont de pair, le directeur de Scantech déclare qu’une bonne prise de terre est tout aussi importante. « Les trois sont complémentaires. Si une personne veut protéger sa maison, la première chose à faire c’est d’assurer qu’elle a investi dans une bonne prise de terre. Cela peut aider à prévenir des dégâts », avertit notre interlocuteur.

Jhamsheed Oozeerally dit espérer qu’on en prendra conscience après les récents incidents. « Il est important de se protéger. Il faut une évaluation des bâtiments par des professionnels pour déterminer la possibilité des risques, surtout en ce qui concerne des bâtiments-clés comme les hôpitaux étant donné que cela peut entraîner des pertes économiques mais aussi mettre des vies en péril, » dit-il encore

Paratonnerre et parafoudre

La fonction du parafoudre est différente de celle d'un paratonnerre. Alors qu'un paratonnerre a pour rôle de protéger une structure contre les coups directs de la foudre, le parafoudre (ou parasurtenseur) protège les installations électriques et de télécommunications contre les surtensions en général qui peuvent avoir pour origine la foudre ou la manœuvre d'appareils électriques. Combien ca coûte ? Le paratonnerre Rs 75 000 à monter alors que le parafoudre se vend à Rs 3000 à monter.

Qu’est-ce qui favorise l’orage?

Les orages se forment dans une atmosphère instable. Lorsque l’air froid rencontre l’air chaud, les conditions sont favorables au déclenchement des orages. Le nuage qui provoque l’orage s’appelle le cumulo-nimbus. Il s’agit d’un gros nuage noir, épais et chargé d’électricité. Ce nuage est balayé dans tous les sens par des courants d’air qui créent un frottement des molécules et particules qui le composent. C’est ce frottement qui génère de l’électricité, plus précisément de l’électricité statique.

Trois facteurs

Selon Surekha Ramessur, « Divisional meteorologist » à la station de Vacoas, il faut trois  facteurs pour la formation des cumulonimbus. « Il s’agit de l’humidité, d’une atmosphère instable et de quelque chose qui provoque ces nuages comme une brise de mer par exemple », explique-t-elle.

À noter que les cumulonimbus se présentent rarement sous forme isolée, mais plutôt en agrégats. Ils diffèrent des autres nuages d’averses à la fois par l’échelle de leur extension tant verticale qu’horizontale et par leur aptitude à donner naissance à des phénomènes électriques.

Notre interlocutrice soutient que lorsque l’orage gronde, il y a toujours de l’électricité dans l’air. Les éclairs se déclenchent à l’intérieur du nuage, entre deux nuages, ou entre le nuage et le sol. Quand la rigidité électrique de l’espace séparant ces deux zones n’est plus suffisante, il se produit un amorçage.

La foudre est la manifestation visible de cet amorçage. C’est une très violente et très brève décharge d’électricité qui traverse l’espace depuis le nuage jusqu’au sol. « On parle alors de foudre. Ce phénomène est souvent de courte durée. Les orages sont  également souvent accompagnés d’un ensemble de phénomènes violents, rafales de vent et précipitations intenses, grêle … », poursuit Surekha Ramessur. Dans certaines conditions, ces orages peuvent se régénérer sans cesse au même endroit.


Le saviez-vous?

Plus de 100 000 ampères : c’est la densité qu’atteint parfois la foudre en l’espace de quelques microsecondes. Ses effets indirects peuvent se faire sentir dans un rayon de 5 à 10 kilomètres du point d’impact. Le son se déplace beaucoup plus lentement que la lumière. C’est pourquoi on voit d’abord l’éclair avant d’entendre le tonnerre.

Où se mettre à l’abri ?

Les endroits les plus sûrs pour vous protéger de la foudre sont :

  • un bâtiment, loin des fenêtres
  • une voiture dont la carrosserie  et le toit sont en métal et dont toutes les parties métalliques sont reliées entre elles

À éviter

  • les endroits dégagés et ouverts : un terrain de sport ou un champ
  • les hautes structures verticales comme des bâtiments, des arbres isolés ou des grues (toutes structures métalliques)
  • les plans d’eau comme un étang ou une piscine extérieure
  • les collines, les montagnes
  • les lisières des forêts
  • les clôtures, les câbles à haute tension
  • les bateaux et les tentes

Précautions à prendre à l’intérieur

  • Retirez des prises toutes les fiches des appareils électriques.
  • Déconnectez la fiche téléphonique de votre ordinateur
  • Fermez portes et fenêtres.
  • Eloignez-vous des sources d’eau courante de l’habitation.
  • Ne vous douchez surtout pas
  • Eloignez-vous des conduites ou des objets en métal (conduites d’eau, circuits électriques, conduites de gaz, lignes téléphoniques…
  • Ne téléphonez pas d’un poste fixe.

En cas d’accident

  • Si vous êtes touché par la foudre, les conséquences physiologiques les plus fréquentes sont des brûlures, pertes de mémoire, perte de connaissance, paralysie, arrêt cardiaque et respiratoire.
  • Quelqu’un qui aurait été frappé par la foudre n’est pas chargé d’électricité. Il peut donc être manipulé sans danger pour lui donner les premiers soins.
  • Téléphonez aux services d’urgence.
  • Donnez les premiers soins (bouche-à-bouche, soins des brûlures) en attendant le transfert à l’hôpital.
  • Si la victime ne respire plus, cela ne signifie pas pour autant qu’elle soit morte. Environ une personne sur trois touchée par la foudre en succombe.

(Source internet)