À Pailles : l’accumulation d’eau submerge une famille 

Par Reshad Toorab O commentaire
À Pailles

Avenue Agnis, à Pailles. La famille Dookhun et ses voisins disent vivre un véritable calvaire en saison des pluies. « En l’absence de drains, chaque fois qu’il y a une averse, une partie de cette avenue est impraticable pour les piétons et les véhicules. Pire : durant plusieurs jours, même après les pluies, notre maison reste… pied dans l’eau », peste Ramjan Dookhun. 

Âgé de 62 ans, Ramjan Dookhun explique que ces deux fils et ses petits-enfants habitent avec lui. « Ce problème d’accumulation d’eau existe depuis plus de six ans. Les autorités concernées font la sourde oreille à nos doléances. à plusieurs reprises, nous avons adressé une pétition à la mairie de Port-Louis et à d’autres autorités pour l’aménagement de drains adéquats, mais notre requête demeure sans réponse. L’eau monte jusqu’à un pied de haut dans la maison. Il nous faut attendre que le niveau de l’eau diminue sur le chemin pour voir cette eau s’en aller de la maison. Parfois, nous restons à patauger dans cette eau  une semaine  durant. »

Les plaignants indiquent que des travaux de canalisation ont été entrepris dans un chemin plus loin, mais que rien n’a été fait dans la ruelle menant à leur maison. « Je ne comprends pas quel est l’ordre de priorité des autorités : nous avons pétitionné avant, notre situation est plus grave et on entreprend des travaux ailleurs », se désole Ramjan. 

Le sexagénaire lance un appel aux autorités pour qu’elle réagisse au plus vite. « Cette accumulation d’eau provoque la prolifération de moustiques et dégage une odeur nauséabonde. Ma voisine a 69 ans et elle est prisonnière de cette eau stagnante. »