Paul Bérenger : «La partielle se jouera entre le MMM et le PTr»

Par Fernando Thomas O commentaire
Paul Bérenger

Paul Bérenger estime que Navin Ramgoolam ne se retrouvera pas au pouvoir de nouveau. Il intervenait mercredi soir à la mairie de Quatre-Bornes, lors d’une réunion de son parti en marge de la partielle du 17 décembre au no 18. 

« Ramgoolam krwar linn remonte. Me pa koumsa sa ! Il n’ira pas plus loin dans son ascension. Pena sime remet Ramgoolam o pouvwar. C’est mon expérience et l’histoire qui le disent », a martelé Paul Bérenger.

Le leader des mauves a aussi abordé la joute électorale. Il a fait ressortir que l’élection partielle au no 18 aura des imprévus. « MSM pe sove ek li pa pou met kandida. Ne me parlez pas d’un rapprochement MSM/MMM. Le MSM d’aujourd’hui est une pourriture généralisée qui inspire le dégoût. Le PMSD et Roshi Bhadain sont des non-starters. La lutte se jouera entre le MMM et le Parti travailliste. Le Muvman Patriotique (MP) a décidé d’aligner une candidate afin de faire le jeu du PTr. Quelle honte ! Si elle a un peu de dignité, cette candidate se ressaisira », a expliqué Paul Bérenger.

Renouvellement

Pour Ajay Guness, « la seule alternative demeure le MMM ». Il a ajouté que le parti mauve briguera seul les prochaines élections générales. « Notre pays est en difficulté. Nou pou al dan parsiel ek dan eleksion zeneral tousel. Les militants retourneront en force pour nous donner un coup de main. C’est à nous de leur ouvrir les bras. Ils étaient peut-être en colère », a-t-il dit.

Nita Juddoo, candidate à la partielle de la circonscription no 18, a souligné le fait que la population soit en faveur d’un « renouvellement de la classe politique. Mis à part le MMM, il n’y a aucune alternative possible. Il y a un changement dans l’attitude des mandants. Je suis disposée à mettre le paquet à cette partielle ».