Paul Keyton : «La loi sur l’enrichissement illicite doit être revue»

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire

La Good Governance and Integrity Reporting Act n’empêche pas un individu de vendre ses biens, même si ceux-ci sont soupçonnés d’être illicites. C’est le constat du Britannique Paul Keyton, directeur de l’Integrity Reporting Services Agency, après la publication du rapport 2017 de l’agence et de son Board. 

«La loi doit être revue. Souvent, lorsque nous demandons des explications sur des ‘unexplained wealth’, les correspondants sont appelés à fournir des relevés bancaires. Nous avons noté une incompréhension de la part des personnes concernées», a indiqué Paul Keyton. 

Le directeur intervenait à l’hôtel Maritim, Balaclava, lors de l’ouverture d’un atelier de travail organisé par l’organisme chargé d’enquêter sur l’enrichissement illicite, ce jeudi 8 février. Paul Keyton a fait ressortir qu’actuellement, la loi n’empêche personne de vendre ses biens et de transférer son argent à l’étranger. 

Egalement présent, le ministre de la Bonne gouvernance Sudhir Sesungkur a demandé à la commission anticorruption de travailler sur un code de conduite pour les fonctionnaires. Il a affirmé que les craintes et appréhensions des fonctionnaires affectent le bon déroulement de l’administration de la fonction publique.