Perspectives 2018 - Internet : le CEB se positionne dans le secteur du haut débit

Par Thierry Laurent O commentaire
Seety Naidoo

L’an 2018 marquera l’entrée du CEB dans le secteur de l’înternet à haut débit après plusieurs millions de roupies d’investissements. L’organisme compte aussi poursuivre ses projets visant à rehausser le secteur énergétique.

Après plusieurs années de négociations et de tests, 2018 semble être la bonne pour le Central Electricity Board (CEB). Le secteur du haut débit devrait, à partir de janvier, accueillir le CEB qui se positionne comme un opérateur. L’organisme a investi Rs 900 millions dans ses infrastructures en vue de se positionner comme un Network Service Provider (National). Le CEB pourra opérer comme un grossiste en matière de bande passante.

Seety Naidoo président du conseil d’administration, affirme que la phase de commercialisation débutera en janvier. Le secteur énergétique demeure la priorité du CEB. Un budget à hauteur de Rs 4,5 milliards est prévu pour continuer le projet de rehaussement du réseau énergétique. C’est avec le lancement d’appel d’offres pour l’installation de panneaux solaires à Henrietta que le CEB compte démarrer son chantier en 2018. Il s'agit d’un projet visant à produire 13 mégawatts d’électricité. Le projet est estimé à Rs 500 millions. Un budget de Rs 1 milliard est prévu au niveau de l’aménagement de nouvelles power stations.

Cependant, le projet phare demeure l’installation d’une centrale à gaz à Fort George au coût de Rs 3 milliards. En juillet, le CEB s’était attelé à trouver un expert en matière de production d’électricité par le gaz. Le projet, explique-t-on au CEB, est sur la bonne voie puisqu’on envisage de lancer les procédures d’appel d’offres en avril prochain. Par ailleurs, c’est important de faire ressortir que le Gaz de pétrole liquéfié (GPL) ou gaz ménager que fournit la State Trading Corporation (STC) est très différent de celui dont le CEB a besoin. « Le GNL diffère du GPL et il faut des bateaux spécifiques pour le transporter. C’est un gaz, aussi appelé liquide cryogène, qui se conserve à haute pression et à très basse température », explique un technicien du CEB.