17 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 15 January 2013 11:30

Interdiction de fêter le Nouvel an : À l’hôpital, certains font fi de la consigne Featured

Rate this item
(0 votes)
Le soir de la St-Sylvestre – Pétarades à l’hôpital SSR Le soir de la St-Sylvestre – Pétarades à l’hôpital SSR
La consigne était claire : le personnel hospitalier ne pouvait organiser de fête sur son lieu de travail pour les fêtes de fin d’année. Toutefois, il semble que cette mesure n’ait pas été respectée par tout le monde.
En effet, certains ont bel et bien organisé leur petite fête sur leur lieu de travail, faisant ainsi fi de la consigne. Parmi, un des membres de l’administration d’un établissement hospitalier, et ce, au grand dam de la majorité des membres du personnel.

Ce qui a été source de frustration pour nombre d’entre eux. « Pourquoi cette politique de deux poids, deux mesures ? Le ministère de la Santé est-il au courant que certains membres du personnel ont tenu leur fête ? Une consigne doit être respectée par tout le personnel, indistinctement », proteste une Hospital Care Attendant.

Quant à un infirmier, il s’élève contre une autre mesure du ministère de la Santé : aucun membre du personnel hospitalier n’était autorisé à rentrer chez lui tôt les 24 et 31 décembre. Auparavant, ceux qui n’étaient pas postés dans des départements essentiels étaient autorisés à le faire. Par exemple, il en était ainsi pour le personnel des Outpatient Departments (OPD), puisqu’il y est posté jusqu’à une certaine heure. « Comme il n’y avait pas de malades dans l’après-midi, on s’est tourné les pouces jusqu’à 16 heures. Nous aurions pu rentrer tôt chez nous », témoigne un aide-soignant posté à ce département.

Toutefois, un des dirigeants du service hospitalier souligne que tout le personnel devrait être mobilisé en ces jours pour parer à toute éventualité.

De plus, dit-il, cette mesure était appliquée pour tout le monde afin de ne pas créer de la frustration. « Cela aurait été injuste d’avoir deux catégories d’employés – ceux qui pouvaient rentrer chez eux et ceux qui ne pouvaient pas le faire », ajoute-t-il.



Last modified on Tuesday, 15 January 2013 11:57
Radha Rengasamy-Jean Louis

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Google+