24 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Tuesday, 15 January 2013 12:00

Prevok ou école primaire ? Le flou persiste Featured

Rate this item
(0 votes)
Cette année, les élèves qui ont échoué aux examens du CPE 2012 ont le choix entre redoubler le CPE en restant dans leurs écoles primaires ou rejoindre un prevok. Cependant, certains parents déplorent que certains responsables des écoles leur aient informé que leurs enfants doivent aller au prevok.
Le ministère de l’Éducation avait annoncé plusieurs nouveautés pour 2013. Parmi, la possibilité pour ceux qui redoublent le CPE d’opter pour une admission dans une école prevok tout en prenant part aux examens du CPE en 2013 ou de rester dans leurs écoles respectives. Cette mesure concerne ceux qui avaient pris part pour la première fois à ces examens en 2012 et elle est optionnelle.

« J’ai appris que nous pouvions envoyer nos enfants dans une école prevok. Comme ils doivent refaire le CPE à la fin de l’année, j’ai préféré que ma fille ne change pas d’environnement et le maintenir à l’école primaire. Mais, la maîtresse d’école m’a informé que je devais obligatoirement envoyer mon enfant au prevok, car c’est ce que prévoit le ministère. Elle a ajouté que désormais on ne pouvait pas refaire le CPE en primaire », explique Vinesh Darsan, dont la fille est à l’école Notre-Dame. La fille a eu six unités à sa première tentative au CPE 2012.

Le ministère de l’Éducation précise que choisir la filière pré-professionnelle n’est pas obligatoire pour ceux qui redoublent le CPE pour la première fois. Cette mesure est optionnelle. À cet effet, le ministère invite les parents de ces élèves à remplir la fiche de consentement qui a été remise aux enfants concernés dans leurs écoles primaires respectives lundi. Cette fiche, dûment remplie, devra être retournée au maître d’école au plus tard vendredi.




Last modified on Tuesday, 15 January 2013 09:07
Premita Leelachand

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Google+