25 May 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Mario Boutia

Mario Boutia

« La chute de la BAI risque d’entraîner dans son sillage une grave crise sociale avec son lot de licenciements », estime-t-on dans les milieux syndicaux. Si certains employés ont déjà eu leur feuille de route, des centaines d’emplois sont toujours menacés chez Courts, Iframac et Apollo Bramwell, entre autres.
Lasses de leurs conditions de travail, les enseignantes du préscholaire vont organiser une manifestation, le 6 juin, à Port-Louis. Elle est organisée conjointe­ment par la ‘Early Childhood Teachers Union’ et la ‘Preprimary School Employees Union’ (PPSEU). Selon la présidente de la ‘Early Childhood Teachers Union’, Artee Choytooa, les manifestantes se réuniront à 10h30 au centre Marie, Reine de la Paix pour se diriger ensuite au Jardin de la Compagnie.
Le ministre du Travail, des Relations industrielles et de l’Emploi, Soodesh Callychurn, est d’avis que les procédures n’ont pas été respectées en ce qui concerne les licenciements à l’hôpital Apollo Bramwell. 
«Il n’y a pas un iota de preuve contre moi ». C’est ce qu’a avancé l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, après sa remise en liberté conditionnelle, dimanche matin, par la Bail and Remand Court. 
Et de un pour Vishnu Lutchmeenaraidoo. Son premier Budget depuis son retour au Parlement a été adopté avec amendements mercredi.
Le président de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP) Reeaz Chuttoo a lancé un appel à la direction d’Air Mauritius mardi 12 mai lui demandant de mettre fin au licenciement de quelque 70 employés d’Airmate ; évoquant l’idée d’une éventuelle grève si la situation ne s’améliore pas.
Après la grève des artisans et laboureurs de l’industrie sucrière vers fin-2014, le menace d’une nouvelle grève pèse sur ce secteur. Les syndicats sont contre la mise en application du rapport Landell Mills.
Nando Bodha, ministre des Infrastructures publiques et du Transport, a présenté, vendredi, en deuxième lecture, le ‘Road Traffic (Amendment) Bill. Un des principaux objectifs de cet amendement est de remplacer le système de permis à points par un nouveau mécanisme de sanction.
Pour le Premier ministre, ce budget « jette les bases de notre projet de société ». Sur le plan économique, sir Anerood Jugnauth parle de la transformation du pays en « un vaste chantier de développement ».
« Nobody, no lobby, no force can stop my government from fulfilling its clean up mission ». À l’Assemblée nationale, sir Anerood Jugnauth a parlé de « la détermination du gouvernement de mener la guerre contre la fraude, la corruption et autres malversations qui rongent le pays ». C’était mercredi, lors de son intervention sur le budget 2015-2016.
Page 1 of 70