28 July 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Kursley Thanay

Kursley Thanay

C’est une « mort violente » qu’a connue Hélène Lam Po Tang (61 ans) en octobre 2010. C’est ce qu’a indiqué le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du service médico-légal de la police, lundi, en cour d’assises. Il a été entendu dans le cadre du procès intenté à Sanjeev Nunkoo, ex-Assistant Production Manager de Lam Po Tang Co. Ltd. Le ministère public lui reproche d'avoir acheté un couteau la veille du crime, qu’il aurait remis à un « inconnu », tout en sachant que cet objet servirait à tuer la sexagénaire. 
Poursuivie en cour intermédiaire par la Mauritius Revenue Authority (MRA), pour non-paiement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) durant deux ans, la compagnie Casa Florida Ltd a écopé de neuf amendes. L’entreprise avait plaidé coupable par l’entremise du secrétaire.
aCinq ans après le meurtre d’Hélène Lam Po Tang, son beau-frère, Weng Gam Wong Min, a témoigné en cour vendredi dans le procès intenté à Sanjeev Nunkoo pour complicité de meurtre. 
Le procès intenté à Yodhun Bissessur, directeur du bureau de l’évaluation de l’État et Anerood Jeebodhun, ancien Lead Government Valuer, a été appelé, jeudi, en Cour intermédiaire. Me Ajay Daby a annoncé une motion «novatrice». L’Icac fera connaître son avis en septembre.
Le procès intenté à Sanjeev Nunkoo aux Assises pour complicité dans le meurtre d’Hélène Lam Po Tang, s’est poursuivi  mardi 21 juillet 2015. L’inspecteur Vedanand Jeetoo, de la Scene of Crime Office, a énuméré les indices retrouvés dans la demeure de la victime : des cheveux, une tache de sang sur une clé et un objet métallique contondant sur le sol.
Sanjeev Nunkoo est poursuivi aux Assises pour complicité dans le meurtre d’Hélène Lam Po Tang. Lors de la première audience lundi, un couteau endommagé a été produit. La police a indiqué que cet objet n’était pas dans un tel état lorsqu’il a été trouvé sur le lieu du crime.
Le procès intenté à Sanjeev Nunkoo a démarré lundi 20 juillet aux assises. Il est accusé de complicité dans le meurtre d’Hélène Lam Po Tang.
Il avait défrayé la chronique après son arrestation pour maltraitance alléguée sur ses deux fils, à son domicile de Mont-Roches. Libéré sous caution, Satiavan Teeroovengadum, dit Sam, 62 ans, a comparu mardi devant la cour intermédiaire dans le cadre d’un procès que lui intente la commission anticorruption.
La juge Ah Foon Chui Yew Cheong a émis ce vendredi 17 juillet un ordre interlocutoire interdisant à la police d'arrêter le Directeur des poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, et ses avocats, Me Hervé Duval et Me Anwar Moollan. Cet ordre reste en vigueur jusqu'au 3 août. En attendant, l’Independent Commission Against Corruption (Icac) ne pourra pas aussi interroger le DPP dans l'affaire Sun Tan.
Le Directeur des poursuites publiques (DPP), dans une déclaration à sa sortie de la salle d’audience ce jeudi après-midi, affirme que « je suis content qu’il y a une Cour suprême indépendante ».
Page 1 of 110