21 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin

Que le Premier ministre soit présent à une fête privée en compagnie de Nandanee Soornack, activiste travailliste et femme d’affaires, ne relève pas du domaine public. C’est l’avis des dirigeants du PTr.
L’alliance rouge-mauve est sur la bonne voie. À en croire Paul Bérenger, une dernière rencontre entre Navin Ramgoolam et lui suffira avant que l’accord ne soit paraphé. Il a même évoqué en conférence de presse samedi un document écrit, signé par les deux leaders. 
Le leader du MSM a réclamé la démission de Paul Bérenger comme leader de l’opposition « par respect pour ce poste et envers le peuple ». Il a aussi, en conférence de presse samedi, critiqué le Premier ministre pour la « dégradation » du law and order.
C’est confirmé ! Le 31 août, le MMM décidera s’il ira en solo aux prochaines législatives ou en alliance avec le PTr. C’est ce qu’a déclaré Paul Bérenger en conférence de presse samedi. Il a aussi annoncé son souhait de rencontrer le Premier ministre pour discuter alliance. 
Notre système de santé est malade. Tel  est le constat du leader du MSM, samedi en conférence de presse. « La situation est chaotique, sans compter une certaine irresponsabilité qui conduit vers ce que je qualifie de négligence. Dans tout ça, le ministre choisit d’être absent du pays », a martelé Pravind Jugnauth.
« Pa enkor ena lalyans… Pena lalyans entre MMM ek PTr. » Pour le leader du MMM, qui animait sa conférence de presse hebdomadaire samedi, les mauves assument toujours leur rôle d’opposants. 
Le leader du MSM a égrené une série de « scandales » demeurés en suspens, selon lui. Parmi, « l’affaire MITD ». Il a dit envisager des poursuites contre Sheila Bappoo, Yatin Varma et la police. 
Sunday, 27 July 2014 09:07

Parti travailliste : Oui à une Turf Authority Featured

Written by
Le président du PTr s’est livré à un véritable réquisitoire contre le Mauritius Turf Club, allant jusqu’à affirmer qu’il « est plus que temps de prendre les commissaires (du MTC) par les cornes ». D’où le fait qu’il accueille la création d’une Turf Authority.
S’il a précisé qu’à ce jour, il n’y a pas d’alliance avec les rouges, Paul Bérenger a noté plusieurs aspects positifs concernant le régime actuel. en conférence de presse samedi, le leader de l’opposition a affirmé qu’il « n’y avait pas de scandales dans le pays ». Il n’a pas non plus critiqué le MSM.
« Depuis décembre 2013, il n’y a eu que cinq séances parlementaires normales », a déploré Pravind Jugnauth en conférence de presse samedi. Pour lui, l’ajournement de l’Assemblée nationale au 7 octobre équivaut à un « hold-up de la démocratie, perpétré par Navin Ramgoolam avec la complicité de Paul Bérenger ».
Le leader du Front solidarité mauricien (FSM) demande au Premier ministre de boycotter le prochain sommet États-Unis-Afrique « en guise d’action symbolique en solidarité avec le peuple palestinien ».
Nizaar Dowlut, président de l’aile jeune du PMSD, émet des doutes quant à la validité du projet CT Power. Pour lui, « il y a des solutions plus efficaces » à la problématique énergétique.

Google+