24 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Thursday, 26 April 2012 11:05

Avant la guerre des foules.... la guerre des bus Featured

Rate this item
(0 votes)

Media

L’allocation  des bus pour  le 1er-Mai  pose soucis. L’allocation des bus pour le 1er-Mai pose soucis.
La bataille des foules peut enfin commencer. Les deux grands partis politiques, soit le PTr et le MMM, ont chacun reçu leur quota d’autobus en marge du meeting du 1er-Mai. Seul, le parti Soleil est resté sur la touche…
À ce jour, la Corporation Nationale de Transport (CNT) a mis 430 autobus à la disposition des partis politiques en marge du meeting du 1er-Mai. Soit, 300 au Parti travailliste et 130 au MMM. Alors que le MSM est resté sur la touche. C’est Robin Soonarane, directeur général de la CNT, qui a confirmé l’information.

« En ce jour férié, il n'y a pas beaucoup de voyageurs. Et les routes sont pratiquement libres. Nous avons fait de notre mieux pour ne pas pénaliser les usagers du transport public. Pour ce qui est du MSM, ce n’est que le 24 mars qu’on a reçu sa requête. Mais il n’y a plus d’autobus disponibles », réagit Robin Soonarane. Le parti Soleil a porté plainte en Cour suprême pour contester ce refus.

La défense de la CNT se résumerait, grosso modo, en cela : la demande du PTr, faite le 1er mars, était de 400 autobus, alors que celle du MMM, faite le 4 mars, était de 200 autobus. La CNT a décidé d'allouer 300 autobus au PTr et 130 au MMM. Quant à la demande du MSM, arrivée le 24 mars, elle a été rejetée, ayant été soumise trop tard. Il ressort que sur une flotte d’un peu plus de 500 autobus, il n’en restait que quelques dizaines pour le public en général. La CNT souligne également que le MSM n’avait fait aucune demande pour des autobus pour le meeting du 1er-Mai en 2010 et 2011.

Sollicité par Le Défi Quotidien, Showkutally Soodhun n’est nullement perturbé par ce refus de la CNT. Selon le président du parti Soleil, d’autres opérateurs ont accepté de véhiculer les partisans du MSM au meeting du 1er-Mai à Port-Louis.

« Ramgoolam et Bachoo pas control tou bis dans ça pey-la », témoigne le président du MSM.

Subron : « Sabotage du transport public »
Ashok Subron, qui était à l’antenne d’Xplik ou K, mercredi, continue avec ses dénonciations par rapport à la location des autobus aux partis politiques. Et ce à une semaine du 1er-Mai. Après sa déposition, samedi, la Confédération Syndicale de Gauche (CSG), par la voix de son porte-parole, demande aux politiciens de démontrer leur force sans l’appui d'autobus.

Pour lui, cette situation pourrait entraîner une perturbation du transport en commun. « L’année dernière, plusieurs voyageurs ont rencontré des problèmes. Certaines personnes ont dû rester pendant quatre heures à l’arrêt d’autobus. C’est un total sabotage du transport public. L’année dernière, sur une flotte de 525 autobus, la CNT avait alloué 416 bus aux partis politiques.

Cela a été un désordre total », confie Ashok  Subron à l’antenne d’Xplik ou K.  Il appelle au souvenir de la première fête du Travail en 1938 lors d’un grand rassemblement organisé par Maurice Curé et autres. À l’époque, dit-il, au moins 35 000 travailleurs participaient à ce rassemblement.  Et ils venaient tous à pied sans même prendre le train.  Dans la même foulée, le porte-parole de la CSG demande à la National Transport Authority  (NTA) d’appliquer la loi dans toute sa rigueur. En vue de limiter le nombre d’autobus à des partis politiques.

La NTA en chien de garde
Cyril Appajala révèle que la NTA n'a, jusqu’ici, délivré que deux permis pour « Special route ». Et la NTA ne peut en aucun cas s’ingérer dans un engagement pris entre un parti et un opérateur. « Officiellement, la NTA a délivré deux permis. Cette année, on va mettre une équipe de deux inspecteurs sur chaque gare principale de l’île pour veiller à ce que les services du transport en commun soient respectés », annonce le Transport Controller. Autre nouveauté : les autobus alloués à des partis politiques sont contraints de véhiculer avec leur permis « special route ». Au cas contraire, ils seront pris en contravention par la police et les inspecteurs de la NTA.

Poursuites légales contre la NTA et les compagnies d’autobus
Le comité organisateur du 1er-Mai, qui comprend la Fédération des Travailleurs Unis (FTU), la Federation of Progressive Unions (FPU), la General Workers Federation (GWF), Resistans ek Alternative et le Mouvement Premier Mai, envisage des poursuites contre les compagnies d’autobus et la National Transport Authority après le 1er-Mai si jamais le public voyageur fait face à un grave problème de transport, le jour de la fête du Travail.

C’est ce qu’a fait ressortir le syndicaliste Jack Bizlall, lors d’une conférence, mercredi. Il invite les membres du public de toutes les régions du pays à noter les plaques d’immatriculation des autobus transportant des partisans aux meetings des deux grands blocs politiques, soit le MSM-MMM et le PTR-PMSD. Et de les communiquer au comité organisateur pour les besoins de la justice. Par la même occasion, le dirigeant syndical a invité les travailleurs à venir en masse à la fête des travailleurs à Beau-Bassin.

« N’adoptons pas une attitude défaitiste face aux deux grands blocs politiques. » Il a confiance que tôt ou tard, une force politique crédible et pro-travailleurs va prendre forme à Beau-Bassin, et qu’elle sera capable de faire face aux partis politiques traditionnels.
M.B.

Pratiques discriminatoires alléguées : Le MSM fait servir une notice à la CNT
Le MSM a fait servir une notice à la Corporation Nationale de Transport (CNT) après que celle-ci a pris la décision de ne pas lui allouer d’autobus pour le rassemblement du 1er-Mai à Port-Louis. Le secrétaire général de ce parti, Nando Bodha, demande ainsi à la CNT de rétablir la situation dans les plus brefs délais.

Au cas contraire, le MSM affirme son intention de porter cette « injustice » devant la Cour suprême. Dans une notice rédigée par Me Pritviraj Roopun, avoué, le MSM affirme que, depuis son existence en 1983, la CNT lui a fourni une centaine d’autobus pour les célébrations de la fête du Travail. La notice, précise le MSM, avait pu louer des autobus de la CNT l’année dernière lorsqu’il était au gouvernement et membre de l’Alliance de l’Avenir. Le MSM a fait une demande pour louer des autobus de la CNT, le 20 mars 2012, dans le cadre des célébrations du 1er-Mai qu’elle organise avec le MMM.

Le MSM dit avoir reçu une lettre de la CNT, le 2 avril 2012, l'informant qu’elle ne pourra louer le moindre autobus cette année-ci. « La CNT a informé le MSM que les critères pour la distribution des autobus avaient été modifiés », peut-on lire dans la notice. Le MSM affirme ne pas avoir été au courant de ces changements. Il estime donc que la CNT a agi de façon injuste, illégale et discriminatoire à son égard.
N.K.

Last modified on Thursday, 26 April 2012 11:07
Emma Chelumbrum

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus