22 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Monday, 07 May 2012 12:00

L’Opposition pas si unie

Rate this item
(0 votes)
Dans l’immédiat, l’Opposition ne compte pas engager la procédure pour mettre le gouvernement en minorité. A priori, elle n’est pas en mesure de s’assurer du soutien d’une majorité simple de l’Assemblée pour renverser Navin Ramgoolam en toute légalité, selon les procédures énoncées par la Constitution.
Au sein de l’Opposition même, il n’y a aucune garantie d’adhésion totale à cette motion. Actuellement, elle compte 32 députés contre 37 pour le gouvernement, excluant Yatin Varma, Attorney General, qui n’a pas le droit de vote.Sur papier, si trois élus de la majorité soutiennent ladite motion, le gouvernement sera en minorité.

Or, en réalité, l’Opposition n’est pas certaine de bénéficier du soutien des 32 députés qui siègent de son côté. Pour l’instant, la position de l’indépendant Cehl Meeah demeure inconnue. Il n’a pas encore décidé pour qui il penchera, alors qu’Eric Guimbeau a quitté la barque MSM-MMM, il y a une quinzaine de jours. Paul Bérenger gagnera-t-il le vote si une motion de censure est déposée ?

Pas si sûr ! Même chose pour Francisco François, député de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR). Bien que Serge Clair, leader de l’OPR, soit considéré comme historiquement plus proche de Paul Bérenger et de sir Anerood Jugnauth, Navin Ramgoolam courtise le chef commissaire de Rodrigues depuis quelque temps.





Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Google+