18 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Sunday, 20 January 2013 10:33

Le PTr-PMSD face à la presse – Allégations de Patrick Assirvaden contre Pravind Jugnauth Featured

Rate this item
(0 votes)
Les dirigeants ont montré un tract détaillant  « plusieurs scandales » survenus alors que SAJ était Premier ministre Les dirigeants ont montré un tract détaillant « plusieurs scandales » survenus alors que SAJ était Premier ministre
En conférence de presse samedi, le président du PTr a déclaré que Pravind Jugnauth, sous le régime MSM-MMM, avait « accordé des faveurs à l’un de ses proches » à l’aéroport. Ce qu’a démenti le leader orange.
Une affaire qui va faire des vagues. Samedi, Patrick Assirvaden a allégué que, sous le régime MSM-MMM, quand Pravind Jugnauth était ministre des Finances, « il aurait accordé des faveurs à un proche pour que ce dernier opère l’entreprise Tropical Times à l’aéroport de Plaisance ».

Tropical Times gérait tous les restaurants et le service dans le VIP Lounge jusqu’à ce qu’Airway Coffee n’entre en scène. Ce proche en question, a souligné le président du PTr, « n’est autre que le beau-frère du beau-frère de Pravind Jugnauth ». Contacté, Pravind Jugnauth a nié ces allégations (voir ci-contre).

Les dirigeants de l’alliance PTr-PMSD ont sévèrement critiqué deux groupes de presse, ainsi que l’opposition. « Ils ont attaqué plusieurs institutions. On ne s’attendait pas à ce qu’ils s’en prennent au judiciaire. Le juge Domah est membre de la cour suprême, qui représente une barrière contre l’excès et l’abus. Ils l’ont forcé à se récuser. Ces deux groupes de presse et l’opposition ont remis en question l’intégrité et l’indépendance du judiciaire en s’attaquant au juge Domah. Cela est grave et dangereux. Nous constatons une convergence entre ces deux groupes de presse et le MSM-MMM », a soutenu Patrick Assirvaden.

Il est clair, selon lui, que « les avertissements de Paul Bérenger à l’encontre du judiciaire » et les « interrogations de SAJ sur le voyage effectué » par le juge Domah « frisent le lynchage, l’intimidation et la pression ». Pour lui, « la presse a fait fi du ruling du juge Domah : Le juge a précisé qu’il ne s’agissait pas d’un gagging order, mais la presse a continué à qualifier cet ordre de gagging order. C’est un manque de respect envers le judiciaire ».

Concernant la volte-face de Serge Petit, directeur d’AML, le président du PTr a soutenu que « tout le monde peut faire des erreurs et que Serge Petit a immédiatement corrigé la sienne ». Il a ensuite affirmé que « le PTr est dans un fighting mood ».
Lormus Bundhoo, secrétaire général du PTr, a également commenté cette affaire. Quant à Lindsay Morvan, porte-parole du PMSD, il a déploré « l’omerta journalistique » et « le silence assourdissant » autour d’un accident fatal survenu à Réduit la semaine dernière. « Le rédacteur en chef de l’express y était impliqué. Même s’il est innocent, il a été traduit en Cour et libéré. Cependant, la presse n’a pas mentionné le nom de Raj Meetarbhan, ni fait preuve de compassion envers la famille de la victime », a-t-il déclaré.

Précision de Deerpalsing
Nita Deerpalsing, directrice de communication du PTr, a apporté une précision au sujet de sa déposition faite au CCID jeudi. « SAJ affirme que j’ai obtenu un traitement de faveur. Mais, comme d’autres, je suis allée donner ma version dans le cadre de l’enquête. Je n’ai pas nié ce que j’ai dit… » Elle a aussi critiqué la presse, qu’elle accuse de « se comporter comme un opposant politique ». Elle a ensuite évoqué plusieurs affaires survenues alors que SAJ était Premier ministre.

Raj Meetarbhan commente
Invité à commenter les propos de Patrick Assirvaden, Raj Meetarbhan a déclaré : « Si je voulais participer à un débat sur les droits et responsabilités de la presse, je ne choisirais certainement pas les membres d’une cellule de communication d’un parti politique comme interlocuteurs. En tout cas, ceux qui se préoccupent d’une presse de qualité n’ont qu’à se joindre à nous pour combattre toute répression et tout gagging order. »

Pravind Jugnauth  : « Je vais poursuivre Assirvaden »
« Si Patrick Assirvaden a tenu ces propos à mon encontre, j’entamerai des poursuites contre lui. Et si tout ce que j’ai dit concernant l’affaire MITD et Vasant Bunwaree est faux, qu’il me poursuive. La vérité éclatera en Cour », nous a déclaré Pravind Jugnauth.

Tropical Times appartient à Parmessur
Soulignons que Tropical Times a changé de main. C’est Jim Parmessur qui en est le gérant. « Je suis le nouveau patron depuis février 2011. Je suis apolitique et Tropical Times n’a rien à faire avec le MSM », a indiqué ce dernier, qui est toujours présent à l’aéroport.




Last modified on Sunday, 20 January 2013 11:01
Premita Leelachand

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Google+