18 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Sunday, 17 February 2013 07:00

Contrats avec les IPP – Ganoo : « Certaines clauses devraient être revues » Featured

Rate this item
(0 votes)
Le leader du MMM dit souhaiter une révision de plusieurs clauses des contrats avec les IPP, en accord avec les promoteurs. Il estime aussi que si la station météo avait été mieux équipée, la « désorganisation constatée » dans le pays, mercredi, aurait pu être évitée. Il demande aussi aux politiciens d’arrêter les attaques sur la vie privée.
Pluies torrentielles
« Le pays a été bouleversé », lâche Alan Ganoo. Selon lui, Maurice a vécu une totale désorganisation mercredi avec, par exemple, des fonctionnaires qui se sont retrouvés à Port-Louis pour ensuite devoir rentrer chez eux « dans la pagaille ». Il juge inacceptable que le fait que « le pays ait été paralysé en quelques heures ». Le leader du MMM a rappelé que lorsque l’alliance MSM-MMM était au pouvoir, un rapport avait été commandité.

Par la suite, un Land Drainage Programme avait été mis sur pied et Rs 1,5 milliard allouées à cet item. Il rappelle que, suite aux grosses pluies de mars 2008, où une élève avait trouvé la mort, un Fact-Finding Committee (FFC), présidé par le juge Bushan Domah, avait été institué. « Plusieurs recommandations avaient été faites, mais n’ont jamais été appliquées. C’est dommage », indique-t-il.

Le FFC avait recommandé une nouvelle orientation pour la National Development Unit et la révision du Morcellement Board. Alan Ganoo accuse le gouvernement de « léthargie » et rappelle que Paul Bérenger avait « réclamé » de nouveaux équipements pour la station météo. Selon lui, « si la station météo disposait d’équipements adéquats, elle aurait pu savoir quand il y aura de la pluie ».

Contrats avec les IPP
Concernant les IPP, Alan Ganoo dit souhaiter « une révision de certaines clauses des contrats avec l’accord des promoteurs ». Il incite le gouvernement à entamer les négociations en ce sens. Le leader du MMM explique que c'est sous le gouvernement de Navin Ramgoolam qu'avait été négocié le contrat avec la Centrale Thermique de Belle-Vue qui « est la centrale qui vend l'électricité au prix le plus élevé au CEB ».

Il souligne aussi que la publication de ces contrats avec les IPP « constitue un démenti » aux propos de Patrick Assirvaden « dans la mesure où le contrat de CT Power est calqué sur ceux de la Centrale Thermique du Sud et de la Centrale Thermique de Savannah, dont les contrats avaient été signés sous le gouvernement MSM-MMM ».

Vie privée
Interrogé sur les attaques sur la vie privée, Alan Ganoo soutient que ces « hate speeches doivent cesser ». Pour lui, les politiciens « doivent arrêter avec ces attaques personnelles ».

Responsabilités

Alan Ganoo « déplore » les propos « à caractère raciste » tenus par certains dirigeants d'associations socioculturelles. Le leader du MMM souligne que ces associations « ont une place importante au sein de la société, tout comme les politiciens ». Il ajoute que « tous ont un devoir de responsabilité » et demande à ce qu’il n'y ait pas « de tentative de communaliser le débat autour de CT Power ». Il égratigne le Premier ministre à ce sujet, rappelant que ce dernier « s’est rendu à Casela vendredi, aux côtés des patrons de Médine, ceux-là mêmes qu'il critique ».

Critiques contre Aimée
« Nous sommes indignés », lance Alan Ganoo en référence aux propos tenus par Hervé Aimée la semaine dernière à Agalega. « Il a tenu des propos dégradants et insultants envers les habitants et l'Église », soutient Alan Ganoo, qui « réclame des excuses » de la part du ministre des Administrations régionales.

Repas chaud
Alan Ganoo estime que le projet de repas chaud dans les écoles a été fait « en catimini », ce qui « a affecté l’exercice ». Selon le leader de l'opposition, le gouvernement « doit revoir ce projet » et « cesser de donner des repas huileux aux élèves ». Concernant l'école Bambous A, Alan Ganoo déclare que les enfants « sont toujours traumatisés ». Il réclame une compensation pour ceux qui sont tombés malades.

Atelier du remake 2000 – La « transparence » réclamée aux élus municipaux
Alan Ganoo et Pravind Jugnauth ont demandé à leurs conseillers municipaux de faire preuve de « transparence » dans l'exercice de leurs fonctions. Les deux dirigeants procédaient à l’inauguration d'un atelier de travail destiné à ceux de Beau-Bassin-Rose-Hill.  Alan Ganoo a rappelé que la constitution révisée du MMM de 1998 prévoit que les conseillers municipaux doivent déclarer leurs avoirs. Preuve, selon lui, du désir de transparence du parti. « Entre les mains du PTr-PMSD, les mairies étaient devenues des instruments de leurs objectifs politiques.

Quant à vous, vous êtes la vitrine du remake 2000 », a-t-il souligné.  Pravind Jugnauth a abondé dans le même sens. Il a évoqué la « grande responsabilité » des élus municipaux et a mis l’accent sur l'importance du travail d'équipe. « Ne cherchez pas à scorer des points. Vous devez travailler comme une équipe », a-t-il déclaré, avant d’évoquer « la différence » entre l’ancienne et l’actuelle administration.  Cet atelier de travail, qui s’est déroulé toute la journée, se poursuivra ce dimanche. Plusieurs sujets ayant trait à l'administration d'une municipalité sont abordés.



Last modified on Sunday, 17 February 2013 08:54
Didier Hortense

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Google+