Pomponette : le FCL fait servir une mise en demeure à deux ministères

Par Fabrice Jaulim O commentaire
George Ah Yan, président du FCL.

Le Forum citoyen libre (FCL) passe à l’offensive. Après le mouvement Aret Kokin Nou Laplaz (AKNL), c’est au tour de George Ah Yan de s’en prendre au projet hôtelier de Pomponette. Mercredi, le FCL a fait servir une mise en demeure à deux ministères et au conseil de district de Savanne. Ces derniers ont dix jours pour accéder à la demande du FCL. 

L’ancien promoteur du projet hôtelier de Pomponette, Midas Acropolis Co Ltd, n’a pas entamé sa construction dans un délai de trois ans. C’est la raison pour laquelle le Forum citoyen libre a fait servir une mise en demeure aux ministères du Logement et des Terres et celui de l’Environnement de même que le conseil de district de Savanne. Dans sa mise en demeure, le FCL soutient que selon l’Environment Protection Act, dans un tel cas, le projet est rendu « null and void », explique George Ah Yan, président du FCL.

Le FCL souligne aussi que les deux ministères n’ont pas été responsables en permettant le transfert du certificat de l’Environment Impact Assessment (EIA) de l’ancien promoteur au nouveau, c’est-à-dire Clear Ocean Hotel. Le Forum demande aux deux ministères d’émettre un ordre de cessation des travaux en attendant que les audiences pour la contestation de ces projets soient entendues devant les instances appropriées.

Le contestataire estime qu’un nouvel EIA aurait dû être alloué. Le FCL qualifie même les activités du nouveau promoteur d’illégales. George Ah Yan souligne que cette région est sensible et qu’aucune considération n’est accordée à l’aspect écologique de la côte Sud du pays. Le président du FCL nous confie que si les ministères n’émettent aucun ordre dans un délai de dix jours, le Forum ira de l’avant avec une injonction en Cour suprême.