16 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Thursday, 19 July 2012 11:11

Me Rama Valayden : «Beware Prime Minister»

Rate this item
(2 votes)
Les avocats d’Avinash Treebhowon et de Sandip Moneea ont lancé un message fort au Premier ministre. Mes Rama Valayden et Sanjeev Teeluckdharry demandent à Navin Ramgoolam de se méfier de ceux qui « creusent un trou pour lui ». Les avocats ont animé une conférence de presse, mercredi, à la municipalité de Port-Louis en présence de leurs clients.
Selon Me Rama Valayden, Navin Ramgoolam a été mal conseillé après le verdict du jury dans le procès sur le meurtre de Michaela Harte. « Beware Prime Minister. They are digging a hole for you. Beware the MCIT ».

Me Rama Valayden est d’avis que certaines personnes dans l’entourage du PM lui prodiguent de mauvais conseils. « Je demande à ces gens de ne plus induire le Premier ministre et le leader de l’Opposition en erreur. Ils ne font qu’induire un pays en erreur et le peuple n’est pas bête. Ils risquent de réveiller la bête qui sommeille en chaque habitant. C’est une situation qui mène à l’anarchie », a-t-il précisé.

L’enquête de la MCIT
Mes Valayden et Teeluckdharry ont pris pour cible la Major Crimes Investigation Team (MCIT). Me Rama Valayden a fait circuler une liste de 40 manquements notés au niveau de l’enquête policière.
Selon les deux avocats, il y a eu des empreintes digitales qui n’ont pas été soumises à des analyses, l’absence de chiens sur le lieu du crime et l’absence d’enquête dans les chambres avoisinantes constituent certains des manquements au niveau de l’enquête policière. « Les deux avocats de la défense ont plus de renseigne­ments que la police et le Premier ministre affirme qu’il est satisfait du travail de la MCIT », soutient Me Rama Valayden.

Ils réclament l’institution d’une commission d’enquête sur cette affaire. Cependant, ils exigent qu’aucun officier de la MCIT n'y soit mêlé. « Il faut une commission d’enquête présidée par un juge mauricien qui sera à son tour assisté de deux juges du Commonwealth ».

Dommages contre l’État
Avinash Treebhowon et Sandip Moneea n’écartent pas l’éventualité de réclamer des dommages à l’État pour leur arrestation et leur détention pendant 18 mois. Me Rama Valayden a indiqué qu’il attend des directives de son client. Il aurait souhaité cependant que l’État négocie avec Avinash Treebhowon et Sandip Moneea pour leur offrir une compensation.

Publication des photos du cadavre de Michaela Harte
La publication des photos du cadavre de Michaela Harte dans un journal dominical est une tentative de « jeter la boue sur les avocats de la défense ». Selon Me Sanjeev Teeluckdharry, il y a une volonté d’empêcher les avocats de la défense de proposer des réformes. « C’est dégoûtant ! », a-t-il lancé.

Les critiques contre Me Ravi Rutnah
« Je salue la présence de Ravi Rutnah », a dit Me Rama Valayden. L’avocat de Sandip Moneea a souligné que son collègue est devenu un bouc émissaire pour certains. Me Ravi Rutnah assurait la défense d’Avinash Treebhowon. Il a dû se retirer au tout début du procès car il contestait certains faits avancés par le chef inspecteur Luciano Gérard, un des principaux enquêteurs dans l'affaire.




Last modified on Thursday, 19 July 2012 11:33
Nilen Kattany

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Google+