28 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Derek Jean-Jacques, alias Gro Derek, dit avoir pris contact avec un avocat pour le défendre devant la justice et attend sa confirmation ou non, déclare-t-il lundi 18 août devant le juge Benjamin Marie-Joseph, devant la cour d’assises.
Published in Live News
Jacques Gaëtan Gustave, un habitant de Cité La Cure, âgé de 54 ans, a écopé jeudi 24 juillet de 25 ans de prison pour trafic de drogue. Il devra aussi s’acquitter d’une amende de Rs 100 000.
Published in Live News
Le juge Benjamin Marie-Joseph, de la cour d’assises, a condamné mercredi 4 juin Satyanand Lobin, un maçon de 33 ans, à 15 ans de prison pour coups et blessures ayant causé la mort de son beau-fils Manish Bedi Ramgoolam, 6 ans [fils de sa concubine].Satyanand Lobin faisait l’objet d’une accusation d’homicide involontaire (manslaughter) devant la cour d’assises. Ce chef d’accusation a été commué en coups et blessures ayant causé la mort sans intention de la donner. Un délit commis le 25 août 2009 à route Albert, Calebasses. 

À l’ouverture de son procès lundi 2 juin, Satyanand Lobin a plaidé coupable. Six témoins ont été entendus. Le Dr Maxwell Monvoisin, médecin légiste, a déclaré que la cause du décès de l’enfant est due à une perforation de l’intestin. Il a précisé que le garçonnet portait plusieurs blessures sur le corps, dues à la maltraitance qu’il subissait durant une longue période. 

Le sergent Seeparsand a déposé trois dépositions de Satyanand Lobin ; dans lesquelles il explique les circonstances de son acte. Il a relaté que la mère de Manish, Nisha Ramgoolam, s’était mariée avec un dénommé Sanjeev Ramgoolam. De cette union sont nés deux garçons, Arvind [17 ans], et Manish [6 ans au moment du délit]. En 2008, Nisha Ramgoolam s’est séparée de son époux et est venue vivre en concubinage avec lui. 

Au début, a raconté Satyanand Lobin, le couple vivait chez sa mère. Mais Nisha Ramgoolam ne s’entendait pas avec elle. Le couple est donc parti vivre à Calebasses. Le jour du délit, Nisha Ramgoolam est partie travailler. Elle devait retourner le lendemain matin. 

Selon Satyanand Lobin, lorsque Nisha travaille, c’est lui qui s’occupe des enfants. Ce jour-là, il s’en est pris au petit Manish qui a fait ses besoins dans son pantalon : « Monn batt li kut poing ! » Ajoutant qu’une semaine plus tôt, le petit avait uriné sur le sofa. Il dit avoir donné un bain au petit tout en lui infligeant des coups. L’enfant pleurait et le suppliait d’arrêter les coups. Satyanand Lobin a fait la sourde d’oreille. 

Le jour du drame, l’enfant ne s’est pas senti bien. Satyanand Lobin a téléphoné la mère pour l’informer qu’il avait emmené Manish à l’hôpital, et qu’il était tombé alors qu’il se rendait au « kalimaya » de Calebasses. 

L’enfant a eu le pied fracturé, il a fallu le plâtrer. En apprenant la nouvelle, Nisha voulait rentrer tout de suite, mais elle n’a pu avoir un transport. L’état de santé de Manish s’est détérioré durant la nuit. On l’a transporté le lendemain à l’hôpital pour des soins. L’enfant n’a pas survécu. En Cour, Satyanand Lobin a présenté ses excuses et dit qu’il n’avait pas l’intention de le tuer. 

Me Mohana Naidoo, avocate de la poursuite, a requis une sentence sévère pour le prévenu. Elle a lu des extraits de déposition pour démontrer la violence exercée sur l’enfant. Elle a rappelé que la victime était un enfant sans défense. Elle a demandé à la Cour d’envoyer un signal fort à tous ceux qui maltraitent les enfants. 

Me Neelkanth Dulloo, avocat du prévenu, a soutenu dans sa plaidoirie que son client a fait des aveux, qu’il regrettait son geste et qu’il a un casier judiciaire vierge ; ajoutant que son client est placé en détention préventive depuis son arrestation le 26 août 2009.

Published in Live News
Le juge Benjamin Marie-Joseph, siégeant en Cour d’assises jeudi 22 mai a conclu que Naseeruddin Tengur est apte à faire face à un procès après avoir pris connaissance de deux rapports médicaux.
Published in Live News
Accusé du meurtre de la styliste Vanessa Lagesse, Bernard Maigrot a, par l’intermédiaire de son avocat Ivan Collendavelloo, Senior Counsel, réclamé, en fin de semaine, des documents pour assurer sa défense.
Published in Live News
Le juge Benjamin Marie-Joseph de la cour d’assises a condamné mardi 15 avril ce soudeur de 31 ans, reconnu coupable de l’agression mortelle de son « rival » Jean Christopher Donald Boodhoo, 25 ans. Délit commis le 11 décembre 2011 à Vacoas.
Published in Live News
Dietmar Kinsley François, 26 ans, Ricardo Perrine, 23 ans, et Louis Jonathan Thomas, 23 ans, ont été condamnés chacun vendredi après-midi 28 mars à 40 ans de prison ferme pour l’assassinat de Marie-Ange Milazar en 2009. Cette prostituée de 42 ans était enceinte de huit mois. Elle avait été ligotée, violée, sodomisée, mutilée, étranglée avant d’être et jetée dans les égouts à Port-Louis.
Published in Live News
Le couperet est tombé aux assises mercredi 12 février. Le juge Pritviraj Fekna a condamné un ressortissant indien à 26 ans de prison  pour trafic d’héroïne.
Published in Live News
Le procès intenté à Bernard Maigrot pour le meurtre de Vanessa Lagesse a été renvoyé au 24 février prochain. Bernard Maigrot a comparu en Cour d’assises jeudi 16 janvier. Défendu par un panel d’avocats, mené par Me Ivan Collendavelloo, il plaide non coupable.
Published in Live News
Le ministère du Travail, des Relations industrielles et de l’Emploi organise, ce mardi, des Assises sur la sécurité au travail, à la salle de conférence A de la Cybertour 1. Le but est d’inculquer une culture de sécurité chez les travailleurs.
Published in Live News
Page 1 of 13

Google+