31 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Didier Hortense

Didier Hortense

Entre Rs 4,3 et 4,5 milliards. C’est, selon les estimations de l’alliance Lepep, ce que devrait coûter la hausse de la pension de vieillesse, indique Vishnu Lutchmeenaraidoo, responsable du dossier économie en conférence de presse vendredi 31 octobre.
Le syndicaliste et un des porte-parole du Mouvement Large dit souhaiter « de tout son cœur » une plate-forme unie des partis de « gauche », à l’instar de Rezistans ek Alternativ ou encore Lalit. Jack Bizlall estime aussi qu’un régime présidentiel est « antidémocratique. »
C’est avec attention et dans une ambiance calme que l’assistance, réunie à La-Source, Quatre-Bornes, a écouté les orateurs de l’alliance PTr/MMM au No 18, mercredi.
Le leader du MMSD, Éric Guimbeau, campe sur sa position d’aller seul aux prochaines élections. Lors d’une conférence de presse, mardi, il a soutenu que le MMSD en tant « qu’alternative » décidera qui formera le prochain gouvernement. 
Ashok Subron a critiqué tant l’alliance PTr/MMM pour les changements constitutionnels qu’elle souhaite apporter que l’Alliance Lepep pour son « conservatisme ». Lors d’un congrès de jeunes, dimanche, Rezistans ek Alternativ a dévoilé dans les grandes lignes son projet de société. Le tout dans une ambiance marquée par la différence…
Le Premier ministre et leader du PTr Navin Ramgoolam a été très critique envers l’Alliance Lepep, l’accusant de pratiquer une « politique de la terre brûlée » avec ses promesses. Il a aussi prédit un « massacre électoral ».
Le Premier ministre et leader du PTr Navin Ramgoolam a été très critique envers l’alliance Lepep ; estimant qu’elle pratique une « politique de la terre brûlée » avec ses promesses.
Le leader du PMSD Xavier-Luc Duval s’attend à ce que le programme électoral de l’alliance Lepep soit finalisé la semaine prochaine, annonce-t-il en réunion vendredi soir 24 octobre à Quatre-Bornes, après s’en est pris au projet de Seconde République et aux « transfuges » du PTr.
Stéphanie Anquetil, députée sortante du No 16, est pressentie pour être candidate du PTr/MMM au No 19. Elle revient sur l’accord entre les deux formations politiques et sur la valorisation de la femme en politique.
Le leader du PMSD et ses deux colistiers ont fait une sortie en règle contre le projet de 2e République. Le flou entourant ce projet de partage de pouvoirs a été, une fois de plus, mis en évidence.
Page 1 of 134

Google+