06 May 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Kursley Thanay

Kursley Thanay

Le procès intenté aux Assises à Indraduth Mohit, un bijoutier de 35 ans domicilié à Sébastopol, s’est ouvert lundi. Il est poursuivi pour avoir tué un habitant de sa localité, Dharmanand Ruttan. Le délit aurait été commis dans l’enceinte du poste de police de Montagne-Blanche dans l’après-midi du 11 mars 2007.
L’ancien conseil légal de la Mauritius Revenue Authority (MRA), Vishnu Ramdonee, a été débouté, jeudi, par la Cour intermédiaire. Il avait réclamé de cette instance judiciaire, l’annulation de l’interdiction de voyager qui pèse sur lui.
Après trois heures d’interrogatoire, les deux directeurs de la compagnie Belvedere Management, Kenneth Maillard et Laval How Hung, ont été autorisés, jeudi, à quitter les locaux de l’Independent Commission against Corruption (ICAC).
Meeting du 1er-Mai, quel bazar ! Non satisfait de la décision de la mairie de Vacoas/Phoenix de renvoyer la foire maraîchère du vendredi 1er-Mai, l’avoué Kaviraj Bokhoree s'en remet à la Cour suprême.
Non satisfait de la décision de la mairie de Vacoas-Phoenix d’avoir renvoyé la foire aux légumes vendredi 1er mai, l’avoué Kaviraj Bokhoree a fait une demande d’injonction mercredi 29 avril devant la Cour suprême pour interdire le renvoi de cette foire au samedi 2 mai.
Vinay Deelchand, Sandeep Appadoo, Mahendra Chooneea et Dharmanand Sambon ne purgeront pas une peine d’emprisonnement. Reconnus coupables d’entente délictueuse, par la magistrate Anjaleedevi Ramdin, siégeant en Cour intermédiaire, ils ont obtenu la liberté conditionnelle mardi 28 avril après avoir fourni chacun une caution de Rs 100 000.
Deux retraités avaient réclamé le remboursement de Rs 3,2 millions, plus Rs 5 millions de dommages aux sociétés d’investissement Aamil Portfolio Management Ltd et Aamil Asset Management Ltd.
Lundi, l’avocat Shakeel Mohamed a révélé qu’il a adressé une lettre au Directeur des poursuites publiques (document 1), l’informant du désir de son client Dawood Rawat de donner sa version, dans l’affaire Bramer-BAI, devant un juge en France.
Marie-Ange Madaram, une jeune femme de 27 ans, avait plaidé coupable en cour d’assises, sous une charge réduite de coups et blessures entraînant la mort de son époux, Louis Lindsay James Madaram, en septembre 2010. Vendredi dernier, le couperet est tombé.
La jeune étudiante camerounaise testée positive au VIH pourra rester à Maurice en attendant que la justice se prononce sur sa demande. Elle conteste l'annulation de son visa d'étudiante par le service de l’immigration et la menace de déportation.
Page 1 of 102