Quand l’art œuvre au développement des valeurs

Par Nathalie Marion Mungur O commentaire
art

431. C’est le nombre d’enfants avec lesquels Terrain for Interactive Pedagogy through Arts (TIPA) travaille cette année. L’organisation non gouvernementale (ONG) a fait son petit bonhomme de chemin depuis 2007 et aidé plus de 1 700 enfants vulnérables, 600 enseignants et 50 éducateurs issus d’autres associations. TIPA collabore avec le ministère de l’Éducation dans l’élaboration et la mise en œuvre du programme ZEP II.

L’association a récemment dispensé une formation à l’intention de dix éducateurs travaillant au sein d’organisations non gouvernementales (ONG). Intitulée Facilit’Art – Sharing of good practices, la formation leur a permis d’apprendre la pédagogie interactive, l’exploration des techniques artistiques et la valorisation, entre autres. Les éducateurs ont reçu leur certificat jeudi dernier.

TIPA, qui compte six éducateurs, se bat contre vents et marées afin de réussir sa mission. En l’occurrence celle de valoriser les enfants en difficulté dans les écoles ZEP afin d’en faire devenir des citoyens actifs de la société, en favorisant leur développement à travers la promotion de la pédagogie interactive et l’éducation à l’art et la culture. Et la méthode semble fonctionner.

« L’art est une source de développement où l’on se sent valorisé et où on peut exprimer des choses. Il aide à se sentir mieux », explique Angélique de La Hogue, Programme Manager chez TIPA. C’est à travers l’art que le travail se fait. L’ONG anime des classes de créativité en collaboration avec les enseignants pour aider les enfants à développer des compétences de vie et les valeurs de citoyenneté telles que la participation et le respect.

« Community Workshop »

« Cette année, TIPA est présente dans trois écoles, en l’occurrence à Tranquebar, Vallijee et Pointe-aux-Sables. Les éducateurs animent des classes de l'art dramatique et d’art plastique. Mais la compétence de l’art n’est pas finale. Le but de ces activités artistiques, c’est le développement des valeurs », précise Angélique de la Hogue.

Pour ce faire, l’ONG s’appuie sur divers aspects, dont les classes artistiques et autres activités, le Team Building avec le personnel de l’établissement, le Community Workshop, des ateliers et des projets autour de l’école et surtout avec les parents. « Notre approche est davantage centrée sur les acteurs du projet. Enfants, parents et enseignants sont tous impliqués dans la préparation des projets et leur mise en œuvre. Ils sont parties prenantes. Nous avons d’ailleurs commencé le Community Workshop, une fois par mois dans chaque école. Il implique d’anciens élèves et des parents qui travaillent sur des projets en vue d’apporter leur aide à la communauté », ajoute la Programme Manager de TIPA.