26 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 17 April 2012 12:00

Le Défi Quotidien – Le journal le plus lu parmi la classe moyenne

Rate this item
(5 votes)
Le dernier sondage réalisé par Synthèses pour le mois de février démontre que Le Défi Quotidien s’est davantage rapproché de l’express. Ce quotidien a chuté à 43,3 %, tandis que Le Défi Quotidien augmente à 35,8 %. Les deux quotidiens sont suivis de Le Matinal (32,2 %) et Le Mauricien (20 %).
Deux chiffres de ce sondage devraient interpeller les annonceurs, car ils débouchent sur un même constat : Le Défi Quotidien est le journal le plus lu parmi la classe moyenne. En effet, parmi les familles ayant un revenu de Rs 15 000 à Rs 19 999, Le Défi Quotidien se classe premier avec un lectorat de 10,4 % sur un total de 17,1 %, suivi de l’express (6,7 %) et ex aequo Le Matinal et Le Mauricien (2,5 %).

Chez le revenu ménage de Rs 10 000 à Rs 14 999, Le Défi Quotidien fait jeu égal avec l’express (6 %) sur un total de 14,6%, Le Mauricien étant à 3,5 % et Le Matinal à 2 % dans cette catégorie sociale. À noter également que Le Défi Quotidien fait figure de publication nationale dans ce sondage étant équitablement réparti dans les régions urbaines que rurales, ainsi que parmi les diverses communautés de l’île.

Le lectorat de Le Défi Quotidien reflète, à quelques points près, la même configuration ethnique qu’est la population. Ainsi, son lectorat est de 22,3 % chez la population générale qui représente 27,4 % de la population ; 18,7 % chez les musulmans (16,5 %), 2,8 % chez les sino-mauriciens (2 %) et 56,2 % chez les hindous, qui comprennent également les tamouls, les télégous et les marathis (au total 54 % de la population).




Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Google+