Reaz Goodur : entre mode et coiffure

Par Rajmeela Seetamonee O commentaire
Reaz Goodur

Reaz Goodur a mis fin à sa scolarité pour se consacrer à l’univers artistique. Il est fier de son parcours dans les domaines du DJing, de mannequinat et de la coiffure. Le jeune homme compte bientôt ouvrir une agence de mannequins hommes. 

Il poste régulièrement des photos de ses nouvelles créations sur les réseaux sociaux. Parfois, il vient avec des designs inédits, s’inspirant des tendances internationales avant d’y ajouter sa touche personnelle. « C’est ce qui me démarque des autres coiffeurs. D’ailleurs, cela fait plusieurs années depuis que je fais moi-même mes coiffures. C’est ainsi que je me suis fait un nom dans le domaine », souligne cet habitant de Plaine Verte.  Ce dernier confie que les études n’ont jamais été sa priorité. Il met fin à sa scolarité en Form III.

« J’ai toujours eu l’esprit créatif et des doigts habiles », dit Reaz, 29 ans. Il se tourne, au départ, vers une de ses passions, la musique. Après avoir suivi des cours de musique, il se lance dans le DJing. Il ne tarde pas à trouver de l'emploi en tant que DJ chez Harbour Music Shop, à Rose-Hill. Il se charge de la vente et fait aussi du graphic designing. Il sort même trois albums : Vibrasyon, DJ Boy Riddim et Tropica Dance.

Entretemps, Reaz pose pour des marques de vêtements locales. En parallèle, il veut aiguiser son talent de coiffeur et suit des cours chez Marion Hair Club. « Je voulais apprendre à mieux maîtriser les ciseaux et d'autres techniques de base. Chaque semaine, je travaillais pendant cinq jours chez Harbour Music Shop et consacrais mes deux jours de congé au cours de coiffure. »

Six ans après, le magasin change de mains et Reaz a soif d’une nouvelle aventure. « Mes proches étaient émerveillés par mes designs et de bouche à oreille, j’ai développé une clientèle. Elle s’est fidélisée au fil des années. » Il se marie en 2013 et fait de son mieux pour stabiliser sa vie professionnelle. Il ouvre un salon de coiffure rue Pagoda, à Port-Louis. « Je commençais à accueillir beaucoup de clients à la maison. J’ai donc loué un emplacement dans la capitale. Puis le salon de coiffure est devenu trop étroit et j'ai lancé un salon spacieux rue La Paix, à Plaine-Verte. »

Petit à petit, ses clients hommes commencent à recommander ses talents à leurs épouses respectives. Reaz leur propose ainsi la coupe, le brushing, l’application de colorant, entre autres. « Je pense bientôt ouvrir un salon pour dames et aussi une agence de mannequins hommes. La coiffure et la mode sont deux domaines complémentaires que je maîtrise déjà. Je souhaite donner la chance aux hommes qui rêvent de devenir mannequins, mais qui pour une raison ou une autre n’ont pu le faire plus tôt. »