Recrutement : les Mauriciens boudent l’emploi dans le secteur privé

Par Kamlesh Bhuckory O commentaire
Construction

Les Mauriciens ne s’identifient guère aux emplois disponibles dans les entreprises privées, où le plus grand nombre de jobs sont disponibles dans la construction, le commerce et l’industrie manufacturière.

« Pour septembre 2017, seulement 8 % des postes vacants ont été remplis en raison du manque d’intérêt des demandeurs d’emploi,» affirme le ministère du Travail dans un communiqué. Ce constat du ministère est surprenant quand on prend en considération le nombre de chômeurs. À la fin du deuxième trimestre, Statistics Mauritius a recensé quelque 42 600 chômeurs (19 000 hommes et 23 600 femmes). Le taux de chômage a été de 7,2 % (contre 7,4  % à pareille époque en 2016). Selon Statistics Mauritius, ils sont 15 100 Mauriciens qui sont à la recherche d’un emploi pendant plus d’un an. Autre facteur qui pourrait expliquer ce désintérêt est l’absence de main-d’œuvre qualifiée pour répondre aux besoins des entreprises.

À l’approche des fêtes de fin d’année, risque-t-on de se retrouver avec la même tendance ? Le nombre de jobs disponibles est d’habitude en hausse par rapport aux mois précédents. Les entreprises ont besoin de main-d’œuvre en période festive. Le ministère du Travail indique qu’il existe 2 726 emplois disponibles dans le secteur privé. Dans la construction, il y a 714 postes à pourvoir. Le commerce compte 692 postes vacants. L’industrie manufacturière a 608 postes à remplir. Le secteur des services a un nombre inférieur d’offres d’emploi, soit 111.

La finance en offre 142 et les technologies de l’information de la communication 107. En 2016, il y avait 20 857 postes vacants dans les entreprises du secteur privé. Dans de telles situations, les sociétés se tournent vers l’étranger. Cette année, le nombre d’ouvriers étrangers est estimé à 28 500 contre 23 000 en 2011.