Règlement de comptes : des coups de feu tirés sur deux maisons, dont celle d’un ancien kick-boxer

Par Abhi Ramsahaye O commentaire
Coups de feu tirés sur deux maisons

Des coups de feu ont été tirés dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 décembre. Aucun blessé n’est à déplorer.

Une dispute avait éclaté entre un ancien kick-boxer et un gros bras de Baie-du-Tombeau dans une discothèque de Grand-Baie. Des coups de feu ont été tirés sur leurs maisons respectives, à Roche-Bois et Baie-du-Tombeau. La CID de Port-Louis Nord enquête.

L’ancien kick-boxer Angelo T., employé dans ce night-club de Grand-Baie, aurait empêché le gros bras de fumer une cigarette. Mécontent, celui-ci lui aurait proféré des menaces, avant de quitter les lieux.

Aux petites heures de samedi, Angelo T. qui a déjà eu des démêles avec la justice pour une affaire de drogue, a reçu un appel de ses voisins et de sa sœur. Ils l’ont informé que des coups de feu avaient été tirés sur sa maison en construction à Roche-Bois.  Sa sœur lui a dit que quatre véhicules avec, à leur bord, une douzaine de personnes ont saccagé sa maison à coups de pierre. Les individus ont aussi tiré des coups de feu. La maison de sa mère, habitant, elle, Ste-Croix, a également été saccagée.

La mère a aussitôt alerté la police d’Abercrombie. Les limiers de la brigade criminelle de Port-Louis Nord se sont rendus sur les lieux. La police scientifique a aussi été mandée sur place. Deux balles de calibre .12 ont été retrouvées. Une motocyclette, qui se trouvait sur place, a aussi été vandalisée. Selon les dires d’Angelo T. à la police, 14 fenêtres et portes ont été endommagées. La valeur des dégâts s’élève à Rs 100 000.

Quelques minutes plus tard, la police de Baie-du-Tombeau a été informée qu’un coup de feu a été tiré sur  la maison du gros bras. C’est l’un de ses proches qui a averti la police de cet incident. La police s’est rendue sur les lieux. Deux vitres ont été endommagées. Une balle de calibre .12 a été retrouvée. Elle a été envoyée au Forensic Science Laboratory (FSL) pour analyse.

Angelo T. et le gros bras s’accusent mutuellement. La brigade criminelle de Port-Louis Nord a visionné les images des caméras de surveillance, mais sans succès. La police soupçonne que l’individu qui a tiré deux coups de feu sur la maison d’Angelo T. est le même qui a fait feu à Baie-du-Tombeau.

La police interrogera les deux protagonistes pour tirer cette affaire au clair. L’enquête se poursuit sous la supervision du surintendant de police Bansoodeb et l’assistant-commissaire de police Husnoo.