Saisie de cocaïne et d’Ecstasy - Le présumé cerveau : «Zame mo ti panse zot pou gayn mwa»

Par Cedric Ramasawmy, Rudolph Veerapatren O commentaire

La brigade antidrogue le soupçonne d’être derrière l’importation de 45,7 grammes de cocaïne interceptés le 29 août, de 300 comprimés de psychotropes (Ecstasy) saisis le 5 septembre, et d’un revolver saisi le 7 septembre. Axel Jonathan Cretin a avoué les avoir commandés.

Le nom du présumé cerveau a été balancé par Mohamed Fakeera. Il est le premier suspect arrêté dans la saisie de 45,7 grammes de cocaïne. La valeur marchande de la drogue est estimée à Rs 685 000. Si au début cet habitant de Vallée-Pitot s’est montré réticent, il a finalement lâché les noms de Zahir Khodabaccus, résidant dans la même localité et d’Axel Jonathan Cretin qui habite au morcellement Bungsraz à Pointe-aux-Piments. Durant cette opération, un quatrième suspect a été arrêté par l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu). Il s’agit d’un dénommé Peerally qui agissait comme chauffeur pour eux.

Au cours de son interrogatoire, Axel Cretin aurait confirmé qu’il avait commandé de la cocaïne de Belgique. Le colis a transité par la France avant d’arriver à Maurice. Questionné sur une autre saisie de 300 comprimés d’Ecstasy, Axel Cretin a avoué qu’il en est le commanditaire. Ce dernier est activement recherché par la brigade antidrogue.

L’Adsu est tombée sur un autre colis au nom d’Axel Jonathan Cretin, le jeudi 7 septembre, à la poste centrale. À l’intérieur, les policiers ont découvert un pistolet de la marque allemande Heckler & Koch ainsi qu’un chargeur et 150 billes en plastique de couleur blanche de calibre 6 mm. Le tout accompagné d’un manuel d’instruction.

Arme importée du japon

Soumis à un autre interrogatoire, le principal suspect avoue avoir commandé l’arme du Japon à un dénommé Mino Yasunori. Son ordinateur portable a été passé au crible mais les enquêteurs ont constaté que toutes les données avaient été effacées.

Interrogé sur l’achat de ce revolver alors qu’il ne possède pas de permis de port d’arme, Axel Jonathan Cretin a répondu que c’était pour sa sécurité. « Depuis des mois, j’importe des gadgets en plastique et je savais que personne ne fouillait des produits en plastique, a-t-il indiqué aux enquêteurs. C’est ainsi que j’ai commandé de la cocaïne et des psychotropes. J’ai aussi acheté un pistolet pour assurer ma protection et la sécurité de mon business. Zame mo ti panse zot pou gayn mwa. »

Après son interrogatoire, il a été conduit au Moka Detention Centre. Axel Cretin a aussi expliqué aux enquêteurs comment il a recruté Zahir Khodabaccus et Mohamed Fakeera pour son business. Il avait rencontré les deux habitants de Vallée-Pitot à Grand-Baie. L’enquête est menée par l’Adsu du Port sous la supervision du DCP Choolun Bhojoo.


42,22 grammes de cocaïne découverts à Plaine-Lauzun

Joli coup de filet de la brigade antidrogue de la Metropolitan Division, à Plaine-Lauzun, le jeudi 7 septembre. Les officiers ont monté une opération en vue de perquisitionner le domicile d’un peintre de 40 ans, habitant à la rue James Slave. Ils ont découvert 35 sachets de cocaïne, soit un total de 42,22 grammes. Des équipements pour l’emballage de cette drogue ont été également saisis. Le suspect a avoué qu’il comptait la revendre sur le marché local.