28 May 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Wednesday, 27 May 2015 10:00

Déconstruire au lieu de détruire

L’univers  va vers le désordre. C’est une loi  de la nature. Faut-il pour autant nous désespérer ? Non, sauf si nous accélérons cette marche en détruisant. Et en nous détruisant. Le paradoxe est que c’est en voulant construire… que nous devenons les pires destructeurs. 

Nous avons confondu notre responsabilité de  déconstruire, afin de mieux construire, avec notre instinct de destruction. Regardons le monde,  jusqu’à plus près de nous, voire en notre for intérieur. Souvent nous y voyons que de la violence destructrice. Or ce qu’il nous faut afin de construire, ce n’est pas le chaos. Il nous faut nous donner le temps de la déconstruction. Il nous faut nous arrêter   pour nous remettre en question, reprendre nos sens, nous réconcilier avec nous-mêmes, voir le monde d’un autre regard, nous  défaire de certaines habitudes, désapprendre avant de réapprendre, nous débarrasser des chaînes  qui nous emprisonnent, dégager  la voie afin d’entreprendre une transformation.  Il nous faut retrouver la foi pour nous délier des racines du mal qui nous ronge afin de pouvoir avancer. Détruire ne fait que déplacer le désordre ailleurs, et  le chaos ne fera qu’augmenter. Chasser le naturel, il revient… au galop. 

A l’heure où tant de ressources de notre planète souffrent de notre surconsommation, il nous faut  essayer de tout réduire, réutiliser et recycler dans un même élan solidaire de déconstruction avec le moindre  désordre. Cela s’applique aussi à la « réforme » de nos systèmes : leur transformation passe par une nécessaire déconstruction.  C’est en restant au plus près de l’équilibre de l’âme, du cœur, de l’esprit, du corps, de notre entourage et des éléments de  la nature que nous ferons le moins de désordre possible. Notre complexité humaine est souvent notre pire ennemi, un défi.

Construire à partir d’une destruction aveugle, sinon sélective afin de satisfaire l’intérêt de certains,  est devenu aujourd’hui synonyme de changement. À l’époque où tout se veut « smart », n’a-t-on pas droit à une gouvernance qui le soit aussi, littéralement, dans le  public comme dans le privé, à l’échelle des collectivités locales comme au plan global ?  

Vivement une éthique de la transformation pour le bien, qui repose sur la déconstruction et non la destruction ! 

Khalil Elahee 

Published in Blog
Protéger notre environnement, préserver nos ressources naturelles : c’est assurer notre bien-être. Les droits à l’accès à l’eau, à la nourriture et à la santé, dépendent de notre environnement. Les activités touristiques et de pêche de Maurice sont menacées par la dégradation de notre milieu naturel. Il est temps d’initier une profonde réflexion sur nos mœurs et nos valeurs pour préserver la qualité de vie des générations futures, affirme Tatiana Desvaux.
Published in Société
Les jeunes se mobilisent. Ils veulent être au-devant de la scène pour sensibiliser les Mauriciens sur l’impact de leurs actions au quotidien sur l’environnement. Réduire l’empreinte écologique est le cheval de bataille pour un monde meilleur.
Published in Société
Ils étaient nombreux à avoir fait le déplacement au Gymkhana, à Vacoas, le dimanche 9 novembre pour la kermesse annuelle des fonctionnaires. Le public a pu découvrir une soixantaine de stands où divers produits et services étaient proposés.
Published in Magazine
Une soirée dédiée à la terre, à la mer et à la nature. C’est ce que propose la Nuit de l’Écologie, qui se tiendra vendredi 7 novembre, au Café du Vieux Conseil, à Port-Louis.
Published in Ciné et Loisirs
Une soirée dédiée à la terre, à la mer et à la nature. C’est ce que propose la Nuit de l’Écologie qui aura lieu, ce vendredi 7  novembre, au Café du Vieux Conseil. Au programme, les personnes présentes retrouveront des présentations sur l’énergie renouvelable ou encore sur la pêche durable… le tout en musique.
Published in Magazine
Les banderoles utilisées par les partis politiques, surtout pour les meetings nationaux du 12 octobre à Quatre-Bornes et Vacoas, n’ont pas encore été enlevées ; ce qui pourrait représenter un danger pour le public et pour l’environnement.
Published in Live News
Des habitants de Pailles sont furieux et pestent contre certains habitants « très peu concernés par leur environnement ». Ils font état de deux terrains vagues, situés dans une rue principale de la localité, sur lesquels trônent une trentaine de voitures endommagées, qu’ils qualifient de « eyesore ».
Published in Xplik ou Cas
Monday, 22 September 2014 12:01

Environnement : Massacre à la pelleteuse

Il n’y a pas de pire crime envers la nature que de polluer ses cours d’eau. C’est malheureusement le sort d’une rivière aux abords du morcellement Hermitage à Coromandel.
Published in Live News

En marge des consultations pré-budgétaires, Platform Moris Lanvironnman (PML) a transmis au ministère des Finances ses commentaires et propositions. Le Budget 2015 se prépare dans le cadre fixé par le gouvernement et qui se lit ainsi : "... the attainment of the following three overriding and interrelated objectives namely High Income, Inclusiveness and Sustainability. The ultimate purpose is to better serve the people, ensure their well-being and further improve their quality of life." 

Published in Blog
Page 1 of 7