03 September 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Quand les municipalités n’assument pas leurs responsabilités, les conséquences sont… nauséabondes. Ainsi, à cause de l’indifférence de la voirie de Port-Louis, le Canal Anglais est devenu un dépotoir.
Published in Xplik ou Cas
Le ministère de l’Environnement réfute les allégations formulées contre lui par Ashley Bissoondoyal, président de la Plastic Products Manufacturers Association et certains planteurs. Ces derniers avaient évoqué les pertes que risquent de subir certains entrepreneurs avec l’interdiction des sacs en plastique.
Published in Actualités
Qui déverse ses déchets dans le Bassin Canard situé non loin du rond-point de Réduit ? C’est ce que tente d’établir le conseil de district de Moka. Renganaden Sooben, président de cette collectivité locale, annonce l’institution d’une enquête pour connaître l’identité du pollueur.
Published in Xplik ou Cas
Le taux d’émission de dioxyde de carbone (CO2) a connu une hausse de 3,8 % de 2013 à 2014. C’est ce que révèlent les chiffres publiés, jeudi, par Statistics Mauritius sur l’environnement pour l’ensemble de l’année 2014.
Published in Actualités
La consommation durable consiste à adopter des habitudes de consommation qui ont le moins d’impact sur l’environnement. Deux exemples pour illustrer ce concept. Le choix du thon en conserve peut contribuer à la protection de l’environnement et des espèces.
Published in Economie
Wednesday, 22 July 2015 14:00

Environnement : Les dangers du suremballage

Les emballages constituent environ 50 % des ordures ménagères. La tendance des fabricants de faire du suremballage n’est plus à prouver. Alors que ce sont eux qui contribuent à l’accroissement des ordures, ce sont les consommateurs-contribuables qui sont appelés à faire les frais.
Published in Economie
Le projet de « smart cities » n’a pas fait l’objet de suffisamment de réflexion. Le Parlement populaire veut y remédier. Nouvel espace de débats qui vise à renforcer la démocratie à Maurice, cette plateforme tient cet après-midi un premier atelier spécial de travail sur le problème environnemental lié à ces villes nouvelles.
Published in Société
Le développement durable c’est désormais l’affaire de toutes les entreprises, et Meaders Feeds Ltd ne pouvait déroger à la règle et à la tendance. Il y a un an, cette société a enclenché un processus de remise en question sur la façon dont elle entreprend ses activités à divers niveaux : ressources humaines, matières premières, responsabilité sociale et élimination des déchets, entre autres.
Published in Economie
Dans le cadre du lancement de la campagne « Nou pei zoli kan nou gard li prop » par le Collectif Ecoguards, Diane Desmarais, l’une des chevilles ouvrières de ce projet, évoque les objectifs de cette campagne à laquelle s’associe la commission Environnement de DISMOI.
Published in Société
Wednesday, 27 May 2015 10:00

Déconstruire au lieu de détruire

L’univers  va vers le désordre. C’est une loi  de la nature. Faut-il pour autant nous désespérer ? Non, sauf si nous accélérons cette marche en détruisant. Et en nous détruisant. Le paradoxe est que c’est en voulant construire… que nous devenons les pires destructeurs. 

Nous avons confondu notre responsabilité de  déconstruire, afin de mieux construire, avec notre instinct de destruction. Regardons le monde,  jusqu’à plus près de nous, voire en notre for intérieur. Souvent nous y voyons que de la violence destructrice. Or ce qu’il nous faut afin de construire, ce n’est pas le chaos. Il nous faut nous donner le temps de la déconstruction. Il nous faut nous arrêter   pour nous remettre en question, reprendre nos sens, nous réconcilier avec nous-mêmes, voir le monde d’un autre regard, nous  défaire de certaines habitudes, désapprendre avant de réapprendre, nous débarrasser des chaînes  qui nous emprisonnent, dégager  la voie afin d’entreprendre une transformation.  Il nous faut retrouver la foi pour nous délier des racines du mal qui nous ronge afin de pouvoir avancer. Détruire ne fait que déplacer le désordre ailleurs, et  le chaos ne fera qu’augmenter. Chasser le naturel, il revient… au galop. 

A l’heure où tant de ressources de notre planète souffrent de notre surconsommation, il nous faut  essayer de tout réduire, réutiliser et recycler dans un même élan solidaire de déconstruction avec le moindre  désordre. Cela s’applique aussi à la « réforme » de nos systèmes : leur transformation passe par une nécessaire déconstruction.  C’est en restant au plus près de l’équilibre de l’âme, du cœur, de l’esprit, du corps, de notre entourage et des éléments de  la nature que nous ferons le moins de désordre possible. Notre complexité humaine est souvent notre pire ennemi, un défi.

Construire à partir d’une destruction aveugle, sinon sélective afin de satisfaire l’intérêt de certains,  est devenu aujourd’hui synonyme de changement. À l’époque où tout se veut « smart », n’a-t-on pas droit à une gouvernance qui le soit aussi, littéralement, dans le  public comme dans le privé, à l’échelle des collectivités locales comme au plan global ?  

Vivement une éthique de la transformation pour le bien, qui repose sur la déconstruction et non la destruction ! 

Khalil Elahee 

Published in Blog
Page 1 of 8