Triste fin pour une jeune femme appréciée de tous : Kajal meurt sur le coup dans un accident de la route

Par Kendy Antoine O commentaire
Kajal

Bhavna Janki, 20 ans, aussi connue comme Kajal, a péri dans un terrible accident de la route, survenu jeudi après-midi, à la route Bassin. Elle laisse le souvenir d’une fille joviale et populaire.

La voiture, dans laquelle voyageait Kajal, est entrée en collision avec une camionnette. Le choc frontal, qui a été d’une rare violence, ne lui a laissé aucune chance. C’est un terrible drame qui s’est abattu sur la famille Janki.

L’accident a aussi fait des blessés : une adolescente de 17 ans, une fillette de 7 ans, de même que le petit ami de la jeune femme, Avishek R., 21 ans. Les deux filles sont actuellement admises à l’hôpital de Candos. Le conducteur de la voiture a, lui, été hospitalisé dans une clinique privée.

À Holyrood, Vacoas, où habitait la victime, ils étaient nombreux à venir lui rendre un dernier hommage. Selon un voisin, Kajal avait de grandes qualités. Elle était fort aimable, intelligente et indépendante. Depuis toujours, la jeune femme savait comment faire pour gagner les cœurs. Ses proches ne tarissent pas d’éloges à son sujet. « Elle était populaire et savait se faire des amis », nous explique Priya, qui s’occupe d’elle depuis son tout jeune âge.

« Après la séparation de ses parents, c’est moi qui était chargée de la soutenir et de l’aider », ajoute Priya. Elle n’arrive pas à croire qu’un tel drame ait pu se produire, plongeant la famille dans la douleur. Le père de Kajal est décédé il y a six ans. La mère de la jeune femmes habite, elle, un autre quartier.

Kajal voulait se joindre à la force policière. « Cela n’a pas marché, car il lui manquait un centimètre », explique sa cousine. Mais ce revers était loin de décourager la jeune femme, qui s’était alors tournée vers l’hôtellerie.

« Elle avait commencé à prendre des cours dans cette filière. Kajal adorait ce qu’elle faisait », poursuit Priya.

Elle venait de décrocher son permis de conduire. « Kajal quittait ses clés de contact chez moi. Elle me disait toujours où elle allait. Mais le jour du drame, elle n’a informé personne de ses déplacements. J’ai simplement entendu le bruit de sa voiture qui s’éloignait. Elle ne m’a rien dit. Avant qu’elle parte, je lui ai dit de venir prendre une tasse de thé. Elle a décliné l’invitation », ajoute Priya.

Celle-ci ne se doutait guère que c’était les derniers moments qu’elle passait avec Kajal. « Ce matin-là, nous nous sommes rendus au salon de coiffure, car nous avions un anniversaire. La journée s’est bien passée, jusqu’à ce qu’elle parte au volant de sa voiture vers 13 heures. La terrible nouvelle est arrivée vers 18 heures. »

À quatre dans la voiture, ils s’étaient rendus à Flic-en-Flac. Puis, ils ont été rejoints par Leckraj, un autre cousin de la victime. C’est sur le chemin du retour que le malheur a frappé.
« Elle était avec moi dans mon tout-terrain. Nous sommes passés par le cimetière de Holyrood, où nous nous sommes arrêtés un moment. Puis, nous avons continué notre route », explique Leckraj. 

Kajal a, par la suite, poursuivi la route dans la voiture que conduisait Avishek, âgé de 21 ans. C’est la voiture de celui-ci qui a percuté une camionnette arrivant en sens inverse. La jeune femme est morte sur le coup. Son ami Avishek R. a pris la fuite après l’accident. Il a été admis dans une clinique privée.

« Une chose est sûre : tout ceux qui ont connu Kajal gardent d’elle le souvenir d’une fille joviale, qui demandait toujours des conseils. Elle va beaucoup nous manquer », lâche Priya, qui ne cesse de pleurer cette subite et brutale disparition.