Tronçon Ripailles-Valton : le Prof. Jean-Pierre Magnan fait état d’une «situation compliquée»

Par Ashwin Kanhye O commentaire
Tronçon Ripailles-Valton

Un spécialiste français en géotechnique a fait une visite sur le tronçon Ripailles-Valton, où notamment coule une rivière sur une profondeur de 40 mètres. Il a fait une première constatation.

C’est à 14 heures que le professeur Jean-Pierre Magnan a fait une visite sur une partie de l’autoroute Terre-Rouge/Verdun. Formé à l’École nationale des Ponts et Chaussées, il est à la tête du département Ingénierie géotechnique, environnement et risques de l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (IFSTTAR). Il compte maintenant étudier tous les rapports avant de soumettre le sien. Le professeur était accompagné d’ingénieurs de la Road Development Authority (RDA).

La région est complexe et humide.

De son côté, Nando Bodha, ministre des Infrastructures publiques, souligne que c’est une région très complexe et humide. « Avec les fortes pluies continues pendant plusieurs semaines, nous avons enregistré un gonflement du volume d’eau coulant sur le bedrock à 40 mètres de profondeur. Nous allons tenir compte de cet élément nouveau. Nous allons considérer la meilleure solution pour consolider les travaux de réparation en cours. »