Un mandat d’arrêt contre Sanjay Dutt

By Le Défi Quotidien O commentaire
Sanjay Dutt

En dépit du fait que Sanjay Dutt est un homme reformé, son passé l’a encore rattrapé. La Cour d’Andheri a lancé un mandat d’arrêt contre l’acteur pour avoir proféré des menaces contre le producteur Shakeel Noorani en 2002.

Sanjay Dutt avait été engagé pour tenir le rôle principal dans Jaan Ki Baazi, une production de Shakeel Noorani. Même s’il aurait empoché Rs 5 millions pour ce projet, il ne s’était pas présenté pour le tournage. Il aurait même refusé de rembourser la somme à Shakeel Noorani. Ce dernier l’a traîné en justice.

La Haute Cour de Bombay avait ordonné la saisie des biens de Sanjay Dutt. Peu après, Shakeel Noorani a déposé une autre plainte à la Cour d’Andheri, alléguant avoir reçu des menaces de la mafia sur ordre de Sanjay Dutt.

En 2013, quand Sanjay Dutt avait refusé de se présenter à la Cour, un mandat d’arrêt avait été lancé contre lui. Il a été annulé quand l’acteur s’était enfin présenté à la justice. Sanjay Dutt avait ensuite écopé d’une peine de cinq ans de prison pour possession d’armes illégales. À sa sortie de prison, les hommes de loi de Shakeel Noorani ont fait appel pour que Sanjay Dutt soit présent à la Cour. L’acteur avait été convoqué au début de février, mais il a brillé par son absence. La cour n’avait d’autre choix que d’émettre un mandat d’arrêt contre lui.