Vanessa Mathews : jusqu’au bout de ses rêves

Par Thierry Léon O commentaire
Vanessa Mathews

Vanessa Mathews  lancera, d’ici peu, le tout premier single de sa carrière. Amizé pa hésité est le prélude d'un album annoncé pour l'année prochaine. Rencontre.

Aussi loin qu'elle s'en souvienne, Vanessa Mathews a toujours aimé la musique. Ce n'est pas donc un hasard si, à 17 ans, elle dirigeait déjà la chorale d'une église chrétienne. « Je chante depuis que je suis toute petite. Au départ, c'était dans le circuit familial, puis j'ai rejoint une chorale. Après quelque temps, je me suis retrouvée à la tête de cette formation musicale », nous explique la chanteuse de 27 ans.

Après ses études, la jeune femme se tourne vers le circuit hôtelier pour vivre pleinement sa passion. « À cette époque, il y avait pas d'autre espace pour se lancer dans la musique. Comme beaucoup de chanteuses, j'ai fait mes premiers pas dans le circuit hôtelier. »

Comme l'exige le milieu, elle y donnera dans la variété. « Le circuit hôtelier, c'est toujours la variété qui prime, que ce soit la variété anglaise ou française. Mais pas que, parce que je chante aussi en bien d'autres langues, y compris le kreol, parce que j'interprète également du séga pendant les animations. »

Et là, la chanteuse a une technique bien à elle d'apprendre des morceaux en d'autres langues. « Tout se fait à l'écoute. Je passe la chanson sans cesse, jusqu'à ce que je le mémorise phonétiquement. Je ne chante jamais avec une copie de chanson. Aujourd'hui, j'ai un petit répertoire de chansons en espagnol, italien, portugais et même en hindi. Il faut aussi dire que je m'adapte aussi selon la demande des touristes. »

Roulant sa bosse dans la musique, Vanessa a senti le besoin de franchir une autre étqpe dans sa carrière. « Je chante effectivement depuis un certain temps. L'année dernière, j'ai même repris Coi Coi, une chanson de Mario Armelle, qui a, par la suite, figurée sur un album. Mais je n'avais jusqu'ici jamais travaillé sur un titre propre à moi. »
Fouillant ainsi dans ses tiroirs, Vanessa a retrouvé une chanson veille de 10 ans. « À 17 ans, j'avais écrit Amizé pa hésité. C'était un reggaeton. Comme ce style n'était pas aussi populaire qu'aujourd'hui, je l'ai mis de côté. J'ai choisi de le dépoussiérer cette année, vu l'ampleur qu'a prise le reggaeton ces dernières années. Le single sera bientôt diffusé sur les chaînes radio. »

En outre, la jeune femme planche sur un album. L'opus sera disponible d'ici l'année prochaine. « Ce sera un album hétéroclite avec du séga, du reggae et du gospel. Il y aura sept titres. »