XLD : «Pravind Jugnauth doit faire comme Theresa May et organiser des élections»

By DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
XLD

Le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval demande à Pravind Jugnauth d’emboiter le pas à son homologue britannique Theresa May et d’organiser des élections anticipées. Theresa May a récemment annoncé la dissolution du Parlement britannique et la tenue du scrutin début juin.

Lors d’une rencontre avec la presse ce vendredi 21 avril à Port-Louis, Xavier-Luc Duval a déclaré que Pravind Jugnauth devrait en faire de même puisque ce dernier a, à maintes reprises, utilisé l’exemple de la Grande-Bretagne pour justifier sa nomination au poste de Premier ministre. 

« En septembre 2016, Pravind Jugnauth avait fait ressortir qu’il suivrait l’exemple de Theresa May, qui n’avait pas organisé d’élections alors qu’il y avait eu un changement de Premier ministre.

Aujourd’hui, on doit lui poser la question suivante : maintenant que Theresa May a reconnu qu’il fallait respecter l’opinion du peuple anglais et organiser des élections générales anticipées, Pravind Jugnauth ne doit-il pas suivre ce même exemple et convoquer des élections anticipées pour permettre à la population mauricienne de choisir celui qui sera Premier ministre ? Je n’ai aucun doute quant à ce que les Mauriciens décideront, vu le nombre de scandales dans le pays », a lancé Xavier-Luc Duval.

Le leader de l’opposition a martelé qu’il est temps de revoir l’immunité dont la présidente bénéficie sous la Prevention of Corruption Act (POCA). Il estime que le rôle du chef d’Etat n’est plus le même qu’auparavant. Selon Xavier-Luc Duval, les présidents précédents avaient un rôle essentiellement protocolaire alors qu’Ameenah Gurib-Fakim agit comme « business facilitator ».

« Autrefois, 95 % du rôle d’un président n’était que protocolaire, avec des coupés de ruban ici et là. Aujourd’hui, nous constatons que la présidente assume un autre rôle, elle agit comme facilitateur de business, comme un contact pour des hommes d’affaires.

Donc, il n’y a pas de raison aujourd’hui de l’exclure de la POCA. Dans l’opposition, nous sommes tous d’avis qu’il faut amender la Constitution pour enlever l’immunité présidentielle. Ameenah Gurib-Fakim intervient auprès des institutions et fait beaucoup d’autres choses en dehors du cadre de son travail », a ajouté Xavier-Luc Duval.