1968-2018 : l’évolution de la population mauricienne

population mauricienne

La population mauricienne comprenait 638 267 femmes, et 625 206 hommes en 2016. Les femmes ayant une durée de vie de sept années de plus que les hommes, étaient supérieures en nombre par rapport aux hommes, soit une différence de 13 061. Cependant, les femmes ont donné moins de naissance, que les années précédentes. Les mariages se font à des âges beaucoup plus avancés.

Le diabète est la principale cause de décès, avec 24 % des femmes qui sont mortes suites aux complications liées à cette maladie, contre  22,6 % pour les hommes. Les femmes sont plus nombreuses également au niveau des études supérieures. Elles sont cependant souvent moins bien rémunérées pour des postes similaires à ceux des hommes.

Les femmes occupent plus de postes importants

Il y a eu une augmentation de 17 % dans le nombre de femmes qui occupent les postes importants. C’est le taux dévoilé par le Central Statistical Office (CSO), suite à la dernière étude réalisée sur la période 2001-2016. Les postes concernés sont ceux de Senior Chief Executive, Permanent Secretary, DPS, Directrice, juges et magistrates entre autres. À ce jour plus de 40 % de ces postes sont occupés par les femmes.

Espérance de vie : les femmes remportent la bataille

Les femmes comptent une meilleure espérance de vie que les hommes. Selon le CSO, les femmes vivraient en moyenne 7 ans de plus que les hommes. En 2016, l’espérance de vie pour les femmes avait atteint la barre des 78 ans, alors que les statistiques indiquent que les hommes vivent en moyenne jusqu’à 71 ans.

Le taux de décès des femmes est inférieur à celui des hommes soit 5 588 hommes contre 4 586 femmes, chaque année.

Les langues à Maurice

La langue privilégiée à Maurice est le créole mauricien, dont les racines remontent à la période de l’esclavage.  Le créole est parlé par la majorité de la population et est considéré comme la langue nationale du pays. La langue officielle de l'Assemblée Nationale est l'anglais mais les membres s'expriment aussi en français.

La population mauricienne est multilingue, la plupart des Mauriciens parlent couramment le créole mauricien, le français (environ 73 %) et aussi l'anglais. Tandis que le français et l'anglais sont appris dès la première année du cycle primaire en tant que matières obligatoires, les langues orientales et le créole mauricien sont également enseignés en tant que matières optionnelles. 84  % des Mauriciens s'expriment le plus souvent en créole à la maison. Le français est surtout utilisé dans les médias et la littérature. C'est aussi la langue la plus parlée après le créole. Diverses langues ancestrales sont aussi parlées à Maurice. Parmi elles, le bhojpuri, l’hindi, le tamoul, le télougou, le marathi, l'oriya, le cantonais, le mandarin, le hakka, l’arabe et l’ourdou.

Taux de fertilité 1984 – 2016

Les femmes d'aujourd'hui donnent naissance à moins d’enfants. Le taux de fertilité représenté par le nombre de naissances a chuté depuis ces 50 dernières années. Cette tendance semble se poursuivre plus particulièrement, durant ces 25 dernières années. En 2016, le taux de fertilité avait atteint 1,4 pour les femmes, alors qu'il était plus du double, il y a 50 ans.

Dans les années 90, les femmes les plus fertiles étaient âgées entre 20 et 24 ans. Avec les années qui ont passé et les nouvelles conditions de vie, les femmes ont commencé à donner naissance à un âge plus tardif. En 2016, environ 9  % des femmes âgées entre 25 et 29 ans ont mis au monde un enfant. La raison : les femmes se marient à un âge plus avancé.

Statut familial

Alors que le mariage est en déclin, le nombre de cas de divorce est en hausse. Entre 1993 et 2016, sur 1 000 habitants mariés de l’île, 21,1 % des couples avaient divorcé. Le nombre de couples qui s’attachent à nouveau à leur statut de célibat a diminué pour atteindre les 15,9 % en 2016.

Les femmes se marient aux hommes plus âgés de manière générale. Durant les 50 dernières années, la différence d’âge entre l’époux et la femme s’est réduite.  En 2016, l’écart d’âge dans les couples avait diminué, de 4,8 années à 3,5 années entre les époux et les épouses. Alors qu’après l’indépendance (1968), les mariages se faisaient a un plus jeune âge (14-16 ans), les femmes se marient désormais à l’âge de 24 ans, en moyenne. L’âge du mariage pour les hommes a aussi augmenté, la plupart des nouveaux mariés ayant atteint la trentaine (29, 1 à 31,2 ans).   

Les femmes réclament plus le divorce

46 % des cas de demande de divorce sont enclenchés par les femmes. Depuis les 50 dernières années, les chiffres démontrent que les divorces surviennent à l’initiative de la femme. Selon les chiffres une grande partie des divorces ont lieu après les trois premières années du mariage.   Entre 3 et 10 ans de mariage, c’est la période durant laquelle il y a le plus de divorces.

Demandeurs 2015 % 2016 %
Époux 628 29,1 551 28,8
Épouse 1 011 46,8 881 46,1
Demande communes 522 24,2 478 25
Total 2 161 100 1 910 100