50 ans d’Indépendance : rémission des peines aux détenus le 12 mars

Prison Beau-Bassin

Des prisonniers attendent d’être graciés le 12 mars prochain, dans le cadre des célébrations des 50 ans de l’Indépendance, comme l’an dernier quand les First Offenders ont bénéficié d’un mois de rémission sans condition et les Habitual Criminals de deux mois. Des officiers du département Welfare de la prison centrale de Beau-Bassin soulignent que les trafiquants de drogue et autres assassins sont exemptés de ces rémissions en raison de leur incarcération ferme.

Mais la grâce présidentielle est une toute autre mesure dans le sens où tous les détenus obtiennent des rémissions de peines. Certains détenus ont même bénéficié d'une libération immédiate. Au niveau de l’administration des prisons, c’est motus et bouche cousue.  « Il se pourrait que les rémissions de cette année soit revue en raison du nombre de détenus qui ont été admis au lendemain de leur libération. Accorder des rémissions, c’est bien. Mais ne pas accorder, c’est encore bien. La majorité des graciés sont retournés en prison après avoir commis d’autres délits », précisent ces officiers  de la Prison de Beau-Bassin.  Le Défi Plus détient une liste des détenus libérés, mais qui ont été réincarcérés quelques jours plus tard.

Il convient de rappeler que la décision de la présidente de la République sera connue une semaine avant l'organisation des célébrations du 12 mars, comme cela a été le cas l’année dernière.