Faits Divers

Affaire Lutchigadoo : un 4x4 et son propriétaire dans le collimateur des enquêteurs

Kusraj Luchigadoo Le suspect Kusraj Luchigadoo.

Le Central Criminal Investigation Department (CCID) a dans son collimateur un véhicule tout-terrain et son propriétaire. Depuis le lundi 21 mai, plusieurs équipes ont été dépêchées sur le terrain et ont pu identifier le propriétaire du véhicule, aperçu sur les images des caméras CCTV, en train de récupérer Kusraj Lutchigadoo, lors de son escapade d’une cinquantaine de minutes, dans la soirée du samedi 23 avril.

Si les versions du détenu Lutchigadoo et Ashish Dayal semblent se concorder, certains éléments de leurs déclarations sont pris avec des pincettes par le CCID. À ce stade, les appels téléphoniques effectués à partir du centre de détention sont passés au crible.

La police a déjà alerté ses différentes unités, en particulier les Field Intelligence Officers pour retracer un véhicule tout-terrain. Ce 4x4 a été aperçu sur les enregistrements en possession des enquêteurs et ces derniers ont tout lieu de croire qu’il a été utilisé pour véhiculer Kusraj Lutchigadoo dans les rues de Vacoas, durant son escapade. La description de ce tout-terrain blanc aux vitres fumées a été circulée parmi certains milieux spécifiques de la force policière. Le CCID veut à tout prix mettre la main sur ce véhicule à bord duquel Kusraj Lutchigadoo a voyagé dans la soirée du 23 mai. 

À lundi après-midi, on laissait entendre dans les couloirs du CCID que l’interpellation du propriétaire et la réquisition de ce véhicule ne devraient tarder. Le propriétaire a déjà été identifié comme étant un habitué de l’entourage des frères Lutchigadoo.

Accord du parquet

Parallèlement, à lundi après-midi, les Casernes centrales étaient dans l’attente de l’aval du Parquet pour la marche à suivre concernant les trois policiers entendus, durant le week-end. Il s’agit du caporal Narain et des constables Augustin et Goomany.

L’inspecteur Balamba, responsable de ce centre, avait aussi été convoqué par le CCID, pour confirmer le Scheme of Duty des policiers qui y sont affectés. Le dossiers sur les trois policiers concernés a été bouclé depuis samedi, après une troisième audition et a été transmis au Parquet.

Durant la journée du lundi 21 mai, les Casernes centrales ont remis le dossier au bureau du Directeur des poursuites publiques pour avoir son avis sur la marche à suivre concernant les policiers montrés du doigt. Le CCID attend la décision du SLO, qui devrait être connue au plus tard dans l’après-midi de ce mardi 22 mai. La décision d’inculper les policiers ou pas, est aussi attendue ce mardi.