People

Alan Payen : ma vie en images

« 50 chefs fêtent les 50 ans de Maurice » est le premier livre culinaire d’Alan Payen. Le chef procèdera au lancement le 3 février. Ce juge de concours culinaires est aussi à la recherche de ses principaux ingrédients pour concocter son deuxième Flavours of the World. En attendant, il savoure son présent. 

Alan Payen

Alan Payen a vu le jour le 25 septembre 1960 à Curepipe. Il est le cadet d’une fratrie de trois enfants. Donald et Ben sont ses frères. Leur père était affecté au ministère des Travaux, alors que leur mère était une enseignante du préscolaire. Ils ont célébré leurs 60 ans de mariage le 14 janvier. « J’ai hérité de l’amour et de la passion pour la cuisine de mon père. Petit, je le regardais préparer les plats. Là, je pense à son fameux poulet rôti et à son curry d’ourite au lait de coco », indique Alan Payen.

Pendant deux ans et demi, il a suivi des cours à la Hotel School of Mauritius (aujourd’hui, École hôtelière Sir Gaëtan Duval) et a décroché ses diplômes (cuisine, restaurant, réception et housekeeping). En 1992, il ouvre son restaurant, Le Bon Choix. Il y exerce en tant que chef et assure au poste de directeur pendant 25 ans. En 1998, il devient membre de la Mauritius Chefs Association et devient le deuxième président de l’association (2010 à 2012).

Alan Payen

Alan et son épouse entourent leur fils Shaun après ses études de droit en Angleterre en 2018. Bientôt, il prêtera serment à Maurice. « C’était un moment empreint d’émotion. C’est le doux fruit d’un travail de longue haleine et de sacrifices. Pendant 25 ans, je n’ai pas été toujours présent, vu que je devais gérer le restaurant. Shaun a quand même donné le meilleur de lui-même. Il nous a remerciés pour notre soutien. »

Alan Payen

Le chef tient Shaun, son enfant unique, dans ses bras. « Shaun est ma raison de vivre. Je me bats pour lui tous les jours », dit-il. D’ailleurs, Alan et son épouse Maryline célébreront leurs 30 ans de mariage en juillet cette année.

Alan Payen

Alan Payen sortira son premier livre, 50 chefs fêtent les 50 ans de Maurice, le dimanche 3 février. 50 chefs talentueux ont présenté leur plat signature, suivi d’un accord mets-vin dans ce livre conçu pour le jubilé d’or de l’Indépendance de Maurice.

« À travers ces recettes revisitées, nous voulons redonner ses lettres de noblesse à la cuisine mauricienne. Je trouve que notre cuisine n’est pas valorisée comme il se doit. Malheureusement, ceux qui préparent les plats mauriciens ne sont pas souvent considérés comme des chefs », indique-t-il.

Il remercie tous ceux qui ont participé à cet ouvrage. Une lettre du président de la World Chefs Association (WCA) figure en première page. Une partie des recettes de la vente du livre ira aux associations telles que Holdem, Joseph-Lagesse Centre et Flamme de l’espoir.

Alan Payen

Alan Payen anime une Masterclass dans le cadre de Vy’s Market Restaurant. Ce festival culinaire a lieu chaque année à Hoi An, au Vietnam. Ici, c’est lors de sa première visite en 2015. Il en profite pour présenter les produits du terroir mauricien. Depuis, il y va chaque année. Mais il ne pense pas pouvoir faire le déplacement cette année, car le juge culinaire est invité à un concours.

Alan Payen

En 2013, il a été nommé membre des Chefs Sans Frontières. En 2014, il effectue sa première visite à Madagascar. « Les Chefs Sans Frontières se proposent de cuisiner des repas pour les victimes des catastrophes naturelles. En 2011, j’ai commencé à apporter ma contribution en me rendant en Inde, au Népal et en Afrique du Sud », raconte-t-il.

Alan Payen

Alan Payen participe à un événement culinaire en tant que juge culinaire. Il est aux côtés du président du jury, le chef Iztok Legat. Alan Payen a été jury dans plus de quarante compétitions à travers le monde. Depuis 2008, il est WACS judge. Il est aussi ambassadeur de SKMER en Croatie. Il a fondé l’association Cuisine and Wine en 2005 et est devenu un disciple d’Escoffier. La même année, il siège au Board de l’AHRIM en tant que président de la Restaurant Commission. Il devient Commandeur de la Commanderie des cordons bleus de France en 2011. Il a récemment été élu Special Advisor pour Africa for Cultural Heritage.